.
.

Le triomphe de la vérité

.

Organisation des communales: La HAAC et la CENA habilitées à délivrer des laissez-passer


Le président de la Cena, Emmanuel Tiando

Les élections communales et municipales 2020 se tiennent à une période particulière marquée par une crise sanitaire liée au coronavirus. Pour freiner la propagation de cette pandémie, le Gouvernement a instauré un dispositif de cordon sanitaire qui prend en compte plusieurs communes. Cet état de chose pourrait constituer un obstacle pour les déplacements des divers acteurs impliqués dans l’organisation de ces élections. Pour faire sauter ce verrou et faciliter une bonne organisation de ces élections dans les conditions optimales, le Gouvernement a statué sur les modalités de mobilité des personnes impliquées dans l’organisation et le déroulement des élections. En effet, le conseil des ministres réuni ce mercredi 22 avril 2020 a examiné le point des besoins de mobilité des agents et auxiliaires de la CENA, des professionnels des médias ainsi que des candidats appelés à regagner leurs circonscriptions électorales dans le cadre des prochaines communales et municipales. Considérant que ces déplacements sont justifiés par les besoins de la cause, le Conseil a décidé d’habiliter la Commission Electorale Nationale Autonome et la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication à apprécier dans les limites de leurs prérogatives respectives, les demandes des acteurs concernés et à établir le cas échéant, les laissez-passer nécessaires pour la circonstance. Le gouvernement a donc bien fait de se prononcer très tôt sur le règlement de ce problème et les dispositions pratiques donnant ainsi le temps nécessaire aux différentes parties de se préparer pour satisfaire aux conditions qui seront requises. Vu les cibles ou les couches concernées, le gouvernement a voulu mettre chaque institution dans son rôle et jouer la transparence en habilitant la CENA et la HAAC à établir les laissez-passer nécessaires. Le Conseil a, en outre, rappelé que lesdits déplacements devront se faire dans le respect des mesures de prévention prescrites à l’ensemble des populations. Il revient alors aux différents acteurs de prendre leurs responsabilités en faisant les formalités et les sollicitations dans les normes prescrites pour à la fois leur permettre de jouer leur partition mais aussi en protégeant les populations, car cette autorisation du gouvernement ne doit laisser la voie ouverte aux dérives et abus. Les institutions habilitées sont appelées à appliquer avec sérieux et rigueur cette mesure. Une fois encore, le gouvernement prend toutes les dispositions afin que la compétition se déroule dans les normes requises, malgré la crise sanitaire tout en préservant la santé des populations.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *