.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dona Jean-Claude Houssou sur l’émission « Rupture an 4 »: «Le Bénin sera complètement autonome en énergie à fin fin 2021»


Le ministre Jean Claude Houssou

Le Ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou a dressé les grandes réalisations du régime Talon dans le secteur de l’énergie et annoncé les projets en vue, le mardi 7 avril 2020 sur l’émission spéciale «Temps des moissons» de la Télévision nationale. Selon ses explications, pendant quatre années de gestion du pouvoir du Président Patrice Talon, plusieurs réformes ont été engagées dans le domaine énergétique pour mettre complètement fin au délestage intempestif. En effet, le pouvoir en place a réalisé plusieurs actions dans le secteur dont notamment, la mise en œuvre de la centrale de Maria Gléta I et II, l’augmentation des lignes Haute Tension de près de 15%, l’augmentation des lignes Basse Tension de près de 20% ; de la clientèle de la SBEE (635.000 clients en 2020 contre 530.000 clients en 2015), soit une augmentation de 20 %, sans oublier la dématérialisation du crédit électrique via le service Mobile Money du réseau MTN. Pour le Ministre Houssou, l’acquisition des compteurs de la SBEE en quantité et en qualité suffisantes a allégé la souffrance des populations qui faisaient la demande sans l’avoir à temps. L’autre peine jugulée est le délestage chronique qui ralentissait la vie des entreprises. A ce niveau, il a précisé que les lignes sur lesquelles le Bénin était connecté en 2016 à l’avènement du pouvoir Talon ne favorisaient pas une disponibilité de l’énergie partout dans le pays. « L’énergie qui vient du Nigéria passait par Sakété et allait d’abord au sud du Togo, remontait à Kara avant de rentrer au nord du Bénin », a fait savoir le ministre avant d’évoquer les deux projets majeurs qui ont permis de changer la donne. Il s’agit de la ligne qui va d’Onigbolo jusqu’à Parakou longue de 261 Km avec 161 000 Kilovolt, d’une part et celle qui va de Parakou jusqu’à Malanville en passant par Bembèrèkè-Kandi, d’autre part. Selon lui, ces deux projets permettent aujourd’hui d’affirmer que pendant ces quatre années, le gouvernement a changé la configuration du système électrique béninois, notamment en matière de transport par la création de la dorsale interne du Bénin qui va du Sud jusqu’au nord sans passer d’abord dans un pays voisin ». En plus des réformes déjà entreprises, plusieurs autres actions sont envisagées pour booster le secteur énergétique. Et dans ce registre, il est à noter que depuis le 19 décembre 2019, un appel d’offre international pour la construction de quatre centrales solaires de cinquante (50) mégawats à Bohicon, Parakou, Djougou et à Natitingou a été lancé. Aux dires du Ministre Jean-Claude Houssou, il s’agit là d’une très bonne nouvelle qui viendra compléter une autre première centrale dont la construction sera lancée dans les semaines à venir. Une centrale de 25 mégawatts à Onigbolo. Cette centrale d’envergure solaire est financée par l’Union Européenne et l’Agence française de développement.

Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *