.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réaction de Sabi Sira Korogoné suite au rejet du recours du parti Mpl: «Le combat pour la libération du peuple se poursuivra»


Sabi Sira Korogoné, Président du Mouvement Populaire de Libération

Après le rejet de leur recours contre la Cena, les responsables du Mouvement Populaire de Libération (Mpl) sont montés au créneau pour apporter des clarifications. C’était au cours d’une conférence de presse animée par Sabi Sira Korogoné, président du Mpl et Expérience Tébé, Secrétaire général du parti, le jeudi 19 mars 2020 au siège de cette formation politique. Dans leur déclaration liminaire, les conférenciers ont réitéré qu’au sein du parti Mouvement Populaire de Libération, ils sont des légalistes. Pour cela, en dépit de toutes intensions qui leur ont été prêtées, des supputations, ils se sont conformés aux dispositions de la loi 2018-23 du 17 septembre 2018 portant Charte des Partis politiques en République du Bénin modifiée par la loi 2019-41 du 7 Novembre 2019. « Ce long cheminement a commencé par le congrès constitutif du parti qui s’est tenu le 21 décembre 2019 au stade municipal de Savè. Nous avons ensuite rempli les formalités requises pour l’obtention du récépissé n*162/MISP/DC/SGM/DAI/SAP-SA du 12 février 2020 », ont-ils expliqué, soulignant que jusque-là, ils croyaient encore en la capacité du régime actuel à transcender les intérêts personnels au profit de la préservation de l’héritage commun légué par leurs aïeux. « Apres les multiples persécutions, les intimidations, les irruptions de la police républicaine à notre siège, le plan de déstabilisation de notre parti s’est poursuivi à la Cena lors du dépôt de notre dossier de candidature pour les élections communales », ont clarifié Sabi Sira Korogoné et ses camarades. C’est alors qu’après le rejet de leurs dossiers de candidatures, le parti a introduit un recours à la Cour suprême, juge du contentieux électoral. Mais grande fut leur désillusion de constater que la Cour a rejeté ce recours. Pour les responsables du Mpl, cet état de chose montre qu’il existe une volonté manifeste de mains invisibles de les écarter vaille que vaille des communales et municipales 2020, alors que leur désir est de compétir en vue de permettre aux populations d’avoir le choix entre les partisans du pouvoir actuel et ceux qui décrient la gestion du pouvoir en place. Prenant acte de cette situation, la Direction du parti rassure que le combat pour la libération du peuple se poursuivra sans relâche jusqu’à l’aboutissement heureux de la restauration de la démocratie et de la dignité au Bénin.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *