.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Waliath Wabi, Femme leader et membre fondateur du Bloc Républicain:« La femme béninoise n’a pas besoin de faveurs… Elle a de la valeur»


Cette année encore, la Journée Internationale de la Femme célébrée chaque 8 mars, appelle une nouvelle fois à la prise de conscience des femmes sur la promotion et le respect de leurs droits, tout en incitant leur présence dans les instances de prise de décision. Une vision partagée par Waliath Wabi, femme leader et membre fondateur du Bloc Républicain. Connue pour ses nombreuses actions au profit du bien-être des femmes et des enfants, la Présidente des femmes de l’ex-Alliance ABT, relève à travers une interview accordée à votre journal, la nécessité d’un sursaut pour le respect des droits fondamentaux pour toutes les femmes et les filles ainsi que l’intérêt pour les leaders mondiaux d’accorder une place de choix à l’égalité effective des sexes.

L’Evénement Précis : Le thème retenu pour l’édition 2020 de la Journée Internationale de la Femme est : « Je suis de la Génération Egalité : levez-vous pour les droits des Femmes ». Que vous inspire-t-il ?

Waliath WABI : Je vous remercie d’abord de l’intérêt que vous portez à cette journée Internationale de la Femme. Cette édition de 2020 s’aligne sur une bonne suite logique de l’Edition 2019 dont le thème, je le rappelle, était : « penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Ce thème nous rappelait à notre devoir de réfléchir aux moyens innovant nous permettant de faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Comme vous le voyez, d’année en année, des progrès se font dans la réalisation de l’avenir des femmes et surtout des opportunités qui attendent les futures générations de femmes. Mais il faut retenir que malgré les avancées, aucun pays n’a encore atteint l’égalité des sexes…

La Génération Egalité renvoie au respect des droits de la femme. Qu’est-ce qui entrave encore le respect des droits de femmes au Bénin ?
Au Bénin, il y a trop de pesanteurs qui freinent encore les droits de la femme. D’abord la prédisposition mentale de restriction de toute la société à l’égard de la femme. Donc il faut travailler à éliminer progressivement ces obstacles structurels et faire en sorte qu’aucune femme ni aucune fille ne soit laissée de côté. La bonne preuve est que les garçons et les filles reçoivent déjà les mêmes éducations et formations à l’école, pourquoi à la fin il peut y avoir une discrimination ?

Quelle lecture faites-vous de l’évolution de la femme en politique pendant ces quinze dernières années au cours desquelles le Bénin a connu deux régimes différents ?
C’est vrai que d’un régime à l’autre on ne peut apprécier l’évolution de la femme béninoise, ce qu’il faut retenir, c’est qu’on est passé d’une considération verbale à une autre législative parlant de la dernière loi sur le quota des femmes au parlement. Certes, c’est une évolution, rappelez-vous que notre constitution a été, claire quant à l’égalité des sexes en République du Bénin. Comme j’aime à le dire souvent, la femme béninoise n’a pas besoin des faveurs, nous avons de la valeur. Que les règles du jeu soient les mêmes pour tout le monde et vous verrez qu’on n’a pas besoin d’une loi ou d’une discrimination positive pour prendre nos places et nos positions au sein de la société.

Comment faites-vous pour vous imposer en tant que femme leader et membre fondateur du Bloc Républicain?
En tant que femme leader et ayant été déjà Présidente des Femmes dans l’ex-Alliance ABT, je n’ai pas eu des difficultés majeures pour continuer de jouer ma partition aux côtés des autres femmes du Bloc Républicain. Par la force de nos idées et des actions pour les mobilisations et l’animation du terrain, je suis présente et nous nous préparons pour aborder les élections communales et municipales…

Quel appel avez-vous à lancer pour la promotion d’une Génération Egalité et le respect des droits des Femmes
Le seul appel qu’il faut retenir est : « je suis de la Génération Egalité : Levez-vous pour les droits des femmes ». Ce faisant, on est en droit de reconnaître que la situation de la plupart des femmes et des filles dans le monde évolue extrêmement lentement… ce qui est déplorable. C’est donc le lieu d’inviter les leaders mondiaux à continuer de susciter des actions d’envergure mondiale pour parvenir à l’égalité effective des sexes et au respect des droits fondamentaux pour toutes les femmes et les filles.

Réalisé par Rastel Dan

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *