.
.

Le triomphe de la vérité

.

Selon Théophile Yarou du bureau exécutif du parti: « Il n’y aura aucun congrès FCBE avant les communales 2020 »


L’ancien ministre de la défense de Boni Yayi, Théophile Yarou lors de ses explications

Reçu sur l’émission Actu Matin de Canal 3 le lundi 10 février 2020, l’ancien Ministre Théophile Yarou a précisé les différents rôles des instances du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), en l’occurrence le rôle de la présidence d’honneur. Selon ses explications, cette instance du parti que détient l’ex Chef de l’Etat Boni Yayi n’est pas au-dessus du congrès. « C’est une organisation qui est faite de manière à ce que le président d’honneur ne puisse intervenir que lorsque la ligne politique du parti est en jeu ». Dans son intervention, il a précisé que le président d’honneur n’intervient pas au plan opérationnel. « Lorsque nous voudrions changer la ligne politique du parti, nous sommes obligés de requérir l’avis du président d’honneur du parti. Mais il n’intervient pas au plan opérationnel », a-t-il expliqué, ajoutant que c’est le bureau exécutif qui est aidé par le bureau politique qui assure les tâches courantes. A partir de ce moment, poursuit-il, le président d’honneur a bel et bien sa place et les textes prévoient que c’est le président Yayi Boni qui est le président d’honneur du parti Fcbe. A le croire, les textes du parti prévoient également que pour toutes les questions importantes, le président Yayi Boni doit être consulté. Il a profité de cet entretien pour lever toute équivoque sur les rumeurs qui font état de ce que le Président Boni Yayi n’est plus le président d’honneur du parti Fcbe. « Le président Yayi Boni est toujours président d’honneur de notre parti. Sur ce point, il n’y a aucun problème. Lui-même ainsi que l’ensemble de nos militants le savent bien », a confié l’invité de Canal 3.

Pas de congrès avant les communales
Appelé à se prononcer sur un prétendu congrès que les responsables du parti Fcbe s’organisent à tenir avant les communales, Théophile Yarou a juré qu’il ne s’agit pas d’un congrès. « Notre parti a traversé une crise et nous avons mis en place, sous l’égide du président Yayi Boni, un comité de réconciliation. Le comité de réconciliation a décidé d’aller directement à la préparation des élections communales et de projeter la tenue d’un congrès deux semaines après l’installation des nouveaux conseils communaux ». a-t-il expliqué avant d’ajouter que suite à cela, une réunion du Bureau exécutif national s’est tenue le jeudi dernier. Et au cours de cette rencontre, la décision de n’organiser le congrès qu’après l’installation des conseils communaux a été entérinée. A cet effet, il a invité les militants à rester sereins et aux secrétaires exécutifs communaux, il leur demande de s’activer pour que les dossiers de candidatures soient déposés à temps.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *