.
.

Le triomphe de la vérité

.

Menace sanitaire mondiale: L’OOAS informe sur le nouveau coronavirus en Chine, un cas suspect en Côte d’Ivoire


L’Organisation ouest-africaine de la Santé (OOAS) a rendu publique le 24 janvier dernier, une déclaration sur l’épidémie du nouveau coronavirus en Chine. Dans celle-ci, l’OOAS informe des mesures prises par les professionnels de la santé pour protéger la population dans la région ouest-africaine et des précautions à prendre pour se protéger. Il faut dire que cette nouvelle forme de syndrome respiratoire analogue au SRAS, apparue à Wuhan (province du Hubei, Chine) début décembre 2019 créé l’émoi dans la sous-région, précisément en Côte d’ivoire après l’annonce de la présence d’un cas suspect. Il s’agit d’une étudiante ivoirienne de 34 ans en provenance de Pékin en Chine pour Abidjan ce 25 janvier et présentant des symptômes de pneumonie à Coronavirus. Les autorités sanitaires ivoiriennes ont rassuré ce dimanche de l’« état général satisfaisant » de l’étudiante, précisant qu’il s’agit, à ce stade, d’une suspicion et que le diagnostic final sera établi à l’issue des résultats de l’analyse des échantillons prélevés.  Lire l’intégralité de la déclaration de l’OOAS ci-après.

Déclaration sur l’épidémie du nouveau coronavirus en Chine

Bobo-Dioulasso, le 24 janvier 2020 – Au vu de la récente épidémie de coronavirus en Chine, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), souhaite informer le grand public d’Afrique de l’Ouest des mesures prises par les professionnels de la santé pour protéger la population dans cette région et des précautions à prendre pour se protéger.

Les coronavirus (CoV) constituent une vaste famille de virus pouvant provoquer des maladies diverses, allant du rhume ordinaire au syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Le premier cas a été signalé dans la province chinoise de Wuhan en décembre 2019 et confirmé comme étant un coronavirus le 7 janvier 2020. Toutefois, à ce jour, 581 cas ont été confirmés dans le monde, dont 571 cas et 17 décès rien qu’en Chine.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le risque de cette épidémie est TRÈS ÉLEVÉ en Chine et MODÉRÉ à l’échelle mondiale, y compris en Afrique de l’Ouest. Il est donc essentiel que tous les pays collaborent entre eux pour prendre des mesures de précaution, car des cas peuvent apparaître dans n’importe quel pays en raison de voyages internationaux. L’OOAS soutient pleinement les recommandations de l’OMS aux pays concernant la surveillance active, la détection précoce, l’isolement et la gestion des cas, et la recherche des contacts pour empêcher la propagation de cette épidémie.

Que fait l’OOAS ?

L’OOAS coordonne son action avec celle des États membres pour partager des informations en temps réel sur l’épidémie, améliorer la communication entre les pays et renforcer les capacités de surveillance des pays. L’OOAS a mis en place un réseau régional de laboratoires pour permettre aux États membres d’accéder aux installations de diagnostic biologique rapide et dispose aussi d’une équipe régionale d’intervention rapide qui sont en état d’alerte pour aider les pays si nécessaire.

Quels sont les moyens de prévention ?

L’OOAS conseille vivement à la population de prendre les mesures suivantes pour se protéger et protéger leurs proches :

  • Se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon ou les nettoyer avec des désinfectants à base d’alcool ;
  • Lorsque vous toussez ou éternuez, couvrez votre bouche et votre nez avec un mouchoir en papier ou une main, et jetez le mouchoir immédiatement et lavez-vous soigneusement les mains ;
  • Évitez tout contact étroit avec une personne qui a de la fièvre et qui tousse ;
  • Si vous avez de la fièvre, de la toux ou des difficultés à respirer, consultez immédiatement un médecin et informez votre prestataire de soins de santé de tout l’historique de voyage récents ;
  • Dans toutes les régions où la suspicion de coronavirus est élevée, évitez tout contact direct non protégé avec des animaux vivants et les surfaces en contact avec des animaux lors de la visite des marchés ;
  • A tout moment, évitez de manger de la viande crue ou insuffisamment cuite. La viande crue, le lait ou les organes d’animaux doivent être manipulés avec précaution, afin d’éviter toute contamination croisée avec des aliments non cuits.

L’OOAS continuera à observer la situation et à fournir régulièrement de nouvelles évolutions aux États membres et au public.

 A propos de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) : L’OOAS est l’institution spécialisée de la CEDEAO dont la mission est d’ « offrir le niveau le plus élevé en matière de prestation de soins de santé aux populations de la sous-région sur la base de l’harmonisation des politiques des États Membres, de la mise en commun des ressources et de la coopération entre les États Membres et les pays tiers, en vue de trouver collectivement et stratégiquement des solutions aux problèmes de santé de la sous-région ». Pour plus d’information, prière visiter le site http://www.wahooas.org / https://twitter.com/OoasWaho / https://www.facebook.com/ooaswaho Press contact: +226 20 97 57 75

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *