.
.

Le triomphe de la vérité

.

Échange de vœux au Médiateur de la République: Le bilan de 2019 dressé, des engagements pour 2020


Joseph H. Gnonlonfoun, Le Médiateur de la République

Le personnel en service au siège du Médiateur de la République à Porto-Novo a sacrifié à la tradition d’échange de vœux avec le premier responsable de l’institution, Joseph H. Gnonlonfoun ce jeudi 9 janvier 2020. Il est revenu en un premier temps au Directeur de cabinet, Zourkarnéyni Toungouh de présenter au nom du personnel les vœux du nouvel an au Médiateur de la République. « Je m’adresse à vous pour vous former ainsi qu’à tous les membres de votre famille et tous ceux qui vous sont chers, nos sincères vœux de santé robuste, de paix profonde, de joie et de longévité. Que l’année 2020 vous apporte la pleine satisfaction dans la réalisation de vos projets personnels » tels sont les vœux du personnel à Me Joseph Gnonlonfoun. Malgré l’exécution à hauteur de 65,03% de son budget, l’institution a réalisé sa performance la plus élevée en matière de traitement des réclamations en 2019. Sept cent quatre vingt-douze (792), c’est le nombre de réclamations reçues et traitées en 2019. « C’est le chiffre record jamais enregistré depuis la création de l’institution » témoigne le Directeur de cabinet du Médiateur de la République. Selon lui cette performance est le résultat de la combinaison d’une série d’actions dont la communication, les audiences foraines, les séances de travail dans les administrations décentralisées sans oublier les actions des collègues de la chaîne de traitement des réclamations.
Toutefois, l’institution du Médiateur de la République rencontre certaines difficultés qu’il importe de souligner. Il s’agit de la faible couverture des audiences foraines réduite à six communes par an depuis quelques années ; la non fonctionnalité des trois sièges de délégations régionales dont les bâtiments mis à disposition par les préfets depuis trois ans attendent d’être réhabilités ; l’amortissement de presque tous les véhicules de fonctions et de service ; le non reversement de certains collègues restés en rade et la non régularisation de la situation administrative de deux collaborateurs du Médiateur de la République. Outre ces difficultés, l’institution a traversé une grosse épreuve au cours de l’année qui s’achève. Il s’agit de la mort du 1er Médiateur, le Professeur Albert Tévoèdjrè. Au passage l’actuel Médiateur a demandé aux uns et aux autres d’accepter de confier son âme à Dieu.
Parlant des performances réalisées au niveau des réclamations, Me Joseph Gnonlonfoun a saisi l’occasion pour remercier les délégués de l’institution dans les départements et les points focaux dans les ministères et administrations déconcentrées grâce à qui ils sont parvenus à ces résultats.
En réponse aux vœux formulés à son endroit, il répond : « Veuillez recevoir à grandes brassées mes vœux de santé, de bonheur, de succès et que l’année vous apporte beaucoup de motifs de joie et la paix en balisant votre itinéraire de vie familiale, professionnelle et sociale. »
Par ailleurs, « Il faut et il suffit que chacune et chacun se convainque que le succès de la médiation dépend de chacune et de chacun d’entre nous. », telle est la résolution à laquelle le médiateur invite tout le personnel en 2020. Ceci en raison des élections à la base qui demanderaient de chacun et de tous plus d’effort, de lucidité pour convaincre les citoyens béninois que la devise de l’institution Équité-Réconciliation et paix est nécessaire pour un vouloir vivre ensemble.

Fidèle KENOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *