.
.

Le triomphe de la vérité

.

25 ans de l’Ong Alcrer: Martin Assogba fier de la lutte anti-corruption


1994-2019. il y a 25 ans que Martin Assogba a lancé son ONG, alors qu’il avait 43 ans. A l’occasion de cet anniversaire, l’organisation non gouvernementale a tenu a tenu à marquer cet événement d’une pierre blanche. Lundi 23 décembre, son président a rassemblé les professionnels des médias du Bénin pour faire un bilan de ce parcours et projeter son regard sur l’avenir. Mise en place d’un manuel de reddition de compte au niveau de la gouvernance locale, loi sur la lutte contre la corruption et les crimes connexes, institutionnalisation de la LEPI, du bulletin unique et de la CRIET. Ce sont autant de chantiers sur lesquels l’Association de lutte contre l’ethnocentrisme, le racisme et le régionalisme (ALCRER) a eu une action déterminante. Pour Martin Assogba, ces réussites réalisées au bout de 25 ans de combat, sont la preuve que les promoteurs de l’ONG ne se sont pas trompés en la mettant en place. « Avec ALCRER, a-t-il dit, nous avons démontré à tous que nous sommes capables. » Mais il a ajouté qu’il ne tient pas à tirer de la célébration de ces 25 ans, une gloire personnelle, mais un élan pour faire mieux. « L’ONG ALCRER a encore de nombreux chantiers à ouvrir, maints chemins à tracer », a-t-il indiqué. Répondant aux questions des journalistes sur son silence supposé face à la gouvernance du régime Talon, l’homme est resté sans détour. « Est-ce que l’on peut vouloir d’une chose et de son contraire ? » s’est-il interrogé en rappelant qu’il faisait partie des tout premiers en 2011 à parler de K.O. Ce qui a poussé les gens à l’époque à supputer sur de prétendus millions qu’il aurait reçus pour annoncer ces résultats électoraux contestés à l’époque. « Nous avons parlé tout le temps de bonne gouvernance. Reconnaissons que la gestion de la chose publique aujourd’hui est différente de la gestion de la chose publique par le passé », a-t-il dit avant d’ajouter : « Il faut reconnaître à celui qui fait des efforts qu’il fait des efforts. Nous n’allons pas tout le temps continuer par maudire notre pays. »

Olivier ALLOCHEME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *