.
.

Le triomphe de la vérité

.

Secteur eau sous Talon: Le Dg Soneb Camille Dansou expose les grandes réformes entreprises


Camille Dansou, Directeur général de la Société nationale des Eaux du Bénin (SONEB)

Directeur général de la Société nationale des Eaux du Bénin (SONEB) Camille Dansou était le jeudi 21 novembre 2019, le 12ème invité de l’émission ASK-GOUV de la direction de la communication de la présidence du Bénin. Basée sur le thème  « eau potable en milieu urbain, la disponibilité, les défis et les perspectives » cette discussion avec les internautes a permis au premier responsable de la Soneb de revenir sur des points d’ombres que ne maitrisent pas bien le commun des béninois.

Les projets de distribution d’eau potable aux populations a été le premier sujet abordé par le Dg Soneb, Camille Dansou au cours de l’entretien.   « A la date d’aujourd’hui, la SONEB est présente dans 69 communes sur les 77 que compte le Bénin », a laissé comprendre le premier responsable de la structure à charge de la production et de la distribution d’eau au Bénin. « En 2016, dès sa prise de fonction le Président Patrice TALON a pris l’engagement d’amener le Bénin à un accès universel avant la fin de son mandat en 2021. Si bien qu’aussitôt, nous nous sommes mis au travail suivant une planification bien définie. 55% au début de son mandat, nous visons 100%.  Ce qui fera bénéficier 3 millions de personnes. A la fin de l’année dernière, nous sommes à un taux de 58%. Pour atteindre ce taux, beaucoup de travaux sont faits et d’autres en cours comme vous pouvez le constater sur le terrain, notamment dans les grandes villes comme Abomey-Calavi, Abomey, Bohicon, Parakou. A Parakou, les travaux sont achevés et mis en service. Abomey-Calavi, Bohicon et Abomey sont en cours de finalisation.  Je dois rappeler que ces projets doivent être accompagnés par une seconde phase en cours de montage et dont le démarrage aura lieu l’an prochain. Cela démontre les efforts que déploie le gouvernement pour pouvoir atteindre ses objectifs. De 2016 à ce jour, le niveau d’investissement a été multiplié par 5, ce qui montre l’engagement de ce régime à atteindre l’accès universel à l’eau potable en milieu urbain. La SONEB appuie ces efforts en planifiant de plus en plus son budget sur des investissements sur fonds propres », a-t-il exposé aux internautes pour certifier que le niveau de financement global pour atteindre cet objectif est estimé à 39% avec une acquisition qui attend la finition des tâches administratives.

« L’eau de la SONEB ne peut rendre les gens malades »

Réagissant à des plaintes et des projets abandonnés, il a rappelé la mission première de son institution et rassuré les uns et les autres de ce que ni le gouvernement ni la Sonebne font une politique sélective de distribution d’eau potable.  De plus, il a insisté sur la qualité d’eau que fourni la Soneb et martèle que l’eau de la SONEB ne peut rendre les gens malades. « De plus la SONEB dispose des laboratoires aux normes de l’OMS pour des contrôles réguliers de l’eau qui va dans les ménages », a-t-il ajouté. Parlant des projets d’extension, il a rappelé que «… actuellement, les extensions se font dans les localités peuplées sur financement du gouvernement et sur fonds propres de la SONEB. Cette année par exemple, l’extension a couvert un linéaire de 50 km dans les zones abritant les couches sociales démunies. L’autre volet social est le coût d’adduction d’eau qui reste très bas pour permettre un accès massif. Il est de 50.000 FCFA contre un coût normal de 105.000 FCFA. Sur les 50.000F, l’abonné peut payer 20.000F avant l’adduction d’eau dans sa maison et payer les 30.000F restants sur 10 mois. Il en est de même pour le prix du mètre cube qui est de 198F CFA pour la première tranche alors que le coût moyen de production d’un mètre cube d’eau est de 500F CFA », a rappelé Camille Dansou. Il a rappelé aux internautes qu’il y a une réforme en cours à la SONEB. « Récemment, le gouvernement a fait l’option d’un mandat de gestion. Donc nous sommes sur le même chemin que la SBEE », a-t-il mentionné pour faire comprendre que les réformes sont en cours également à la Soneb pour distribuer de l’eau potable aux populations béninoise et à des coûts réduits.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *