.
.

Le triomphe de la vérité

.

Promotion de l’intelligence artificielle en Afrique: Un Symposium y réfléchit à Aného du 16 au 17 décembre


Dr Eric Adja, Président de l’Afria

L’Agence francophone pour l’intelligence artificielle en Afrique (Afria) créée il y a quelques semaines, s’est engagée à relever les nombreux défis qui se dressent devant elle. En effet, elle organise du 16 au 17 décembre 2019 à Aného au Togo, un symposium dont le thème est « Pour une intelligence artificielle éthique et inclusive au service du développement durable, de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest ». A en croire le Président de l’Afria, Dr Eric Adja, cette importante rencontre vise à donner l’opportunité aux participants d’échanger, de partager des expériences, de nouer des partenariats, d’exposer leurs innovations et de s’imprégner davantage des enjeux et opportunités de l’intelligence artificielle en Afrique, afin de renforcer les capacités des Etats, autorités politiques, acteurs du secteur privé et de la société civile, dans l’appropriation de l’intelligence artificielle. Face à la cyber colonisation qui menace l’Afrique, l’Afria entend aider donc les gouvernants à prendre rapidement leurs responsabilités pour former les ressources humaines indispensables et mettre en place les politiques publiques adéquates permettant de transformer les défis de l’intelligence artificielle en opportunités pour leurs communautés. En plus du plaidoyer en faveur de l’intégration de l’intelligence artificielle dans les politiques de développement, il sera question à ce symposium des stratégies pour favoriser l’accès des femmes à des instances de gouvernance de l’intelligence artificielle et du digital. Docteur en linguistique informatique était jusqu’à sa récente nomination, le Directeur du Bureau de l’Organisation internationale de la francophonie (Oif) pour l’Afrique de l’ouest, après avoir été le Directeur de la francophonie numérique. Sa mission à la tête de l’Afria est d’organiser la concertation entre les gouvernements, la société civile, le secteur privé, les universités et les instituts de recherche, les élus, les jeunes et les femmes afin de saisir les opportunités de l’intelligence artificielle pour le continent. Mais cette noble mission à lui confiée serait réalisée à condition que les ressources humaines et les financements soient assurés. En effet, Pour le développement de l’intelligence artificielle, les géants américains du net et la Chine décaissent des sommes colossales estimées à des dizaines de milliards d’Euro.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *