.
.

Le triomphe de la vérité

.

Sonacop: L’Administrateur provisoire Alain Honou s’engage pour la renaissance de la société


Passation de charges entre le Directeur sortant de la Sonacop et l’administrateur provisoire

C’est désormais une réalité. L’administrateur provisoire de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (Sonacop) Comlanvi Alain Honou, est officiellement installé dans leur fonction. C’était au cours d’une cérémonie de passation de charges entre lui et Noël Amonlé, Directeur général de la Sonacop par intérim sortant, en présence de la Ministre de l’Industrie et du Commerce, Shadiya Alimatou Assouman et du personnel de la société. Cette cérémonie a été l’occasion pour la plupart des intervenants de rappeler les difficultés dans lesquelles la société est engluée, et surtout de s’engager pour sa renaissance. Le Directeur général par intérim sortant a rappelé les difficultés de la société à sa prise de fonction en juin 2019, notamment la paralysie des activités dans les stations-services de la Sonacop. Mais avec la décision du 21 novembre dernier qui a permis de relancer les activités des points de vente, l’affluence démesurée dans les stations privées a commencé par s’estomper dès le 22 novembre 2019. « C‘est la preuve que le Gouvernement ne s’est pas trompé dans le choix de la Sonacop afin de soulager la peine des populations », a expliqué Noel Amonlé. A l’en croire, des mesures draconiennes ont été prises aux fins de rationnaliser et de réduire les charges. Ce qui a permis d’assurer régulièrement les charges courantes d’exploitation et les salaires. Le Directeur Général par intérim sortant a attiré l’attention de son successeur sur les réformes en cours, et celles qu’il est important d’engager. Pour Mireille Elvire Hounségbé, Secrétaire générale du Syndicat des travailleurs de la Sonacop (Syntra-Sonacop), la mission de restructuration à lui confiée par le Gouvernement béninois n’est pas impossible, même si le contexte dans lequel il prend les rênes de la Sonacop est très difficile. Car, le Chef de l’Etat, connaissant les capacités intellectuelles et managériales de l’Administrateur provisoire, ne s’est certainement pas trompé. Pour elle, la « Sonacop est une société viable qui n’a que le problème de management et de bonne gouvernance pour redevenir fleuron de l’Etat… ». Après avoir égrené un long chapelet de mesures à prendre, la SG/Syntra-Sonacop a rassuré le nouvel Administrateur pour la disponibilité du personnel à l’accompagner dans sa difficile et délicate mission.

Un engagement à travailler en équipe

Prenant la parole à son tour, l’Administrateur provisoire a dit prendre la mesure de la spécificité de sa mission, et surtout sa délicatesse. Comlanvi Alain Honou qui a rappelé ne pas être le Directeur général de la Sonacop, mais plutôt l’Administrateur provisoire, a exprimé sa disponibilité à travailler avec tout le monde. Il a promis que très prochainement, sa feuille de route sera disponible. Après avoir écoulé tous les intervenants, la Ministre de l’Industrie et du Commerce (Mic) a demandé au syndicat de réserver un bon accueil à l’Administrateur provisoire, et surtout de rester disponible. Shadiya Alimatou Assouman a tenu à rassurer le personnel en ce qui concerne la situation juridique de la Sonacop. Pour elle, le Gouvernement n’a encore pris aucune décision dans ce sens. Pour le moment, il est question de restructuration. La Ministre de l’Industrie et du Commerce a exhorté les uns et les autres à travailler en rangs serrés en vue d’atteindre les objectifs envisagés.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *