.
.

Le triomphe de la vérité

.

Planification familiale : La 8e Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou s’ouvre mardi à Cotonou


Cotonou accueille du 3 au 5 décembre, la 8e Réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou (PO). La rencontre est organisée par le Partenariat de Ouagadougou et le ministère de la Santé du Bénin. Le thème retenu cette année est « Jeunes ; changement social et de comportement : Nous en voulons plus ! ». Environ 350 participants sont attendus dans la capitale économique du Bénin dans le cadre de cette Réunion au cours de  laquelle il sera question d’examiner comment les avancées relatives à l’accès aux services de la planification familiale signifieraient un redoublement d’efforts pour accroître la demande et les choix pour la génération future.Organisée sur trois jours, la Réunion viseaussi à estimer les progrès réalisés dans chacun des pays du PO et dans la région, et évaluer les difficultés et les obstacles rencontrés par tous les participants, y compris les gouvernements, les bailleurs, les partenaires de mise en œuvre et les organisations de la société civile. Elle vise également à identifier des stratégies efficaces pour mieux impliquer les jeunes dans les décisions et les politiques de planification familiale, et à évaluer les interventions et les opportunités du côté de la demande. Il est attendu qu’à Cotonou, les jeunes leaders et les défenseurs montent au créneau pour définir leur vision pour l’avenir en Afrique de l’Ouest francophone. Seront aussi au menu, des réflexionssur les progrès et les projets des pays du Partenariat en généralet au Bénin, pays hôte en particulier, à travers les données afin d’identifier les personnes et les zones qui risquent de rater le train de la révolution contraceptive. Les meilleures pratiques à adopter, les obstacles liés à la création de la demande et au changement de comportement social, et des propositions de nouvelles idées pour les surmonter figurent également au menu des réflexions. La Réunion de Cotonou sera en outre l’occasion pour les participants de se pencher sur l’avenir du Partenariat et le rôle que toutes les parties prenantes devront jouer en 2020 et post 2020.Pour rappel, le Partenariat de Ouagadougou a été lancé lors de la Conférence régionale sur la population, le développement et la planification familiale tenue à Ouagadougou au Burkina Faso en février 2011par les 9 gouvernements des pays francophones de l’Afrique del’Ouest et leurs partenaires techniques et financiers pour accélérer les progrès dans l’utilisation des services de planification familiale au Benin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

Flore NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *