.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée mondiale des toilettes 2019: Les acteurs des médias s’engagent à faire de l’hygiène et de l’assainissement une priorité nationale


L’édition 2019 de la Journée mondiale des toilettes a été célébrée le mardi 19 novembre au Centre de formation aux métiers de l’eau (CFME) à Cotonou à travers une séance de déclenchement des acteurs des médias, suivie d’un Café Média WASH sur le thème « Agir et ne laisser personne de côté ». Organisé par le Conseil de concertation pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement (WSSCC) en collaboration avec le réseau béninois des journalistes pour l’eau, l’hygiène et l’assainissement (WASH), le double évènement a réuni des journalistes intervenant dans divers domaines.

Engager les journalistes àfaire de l’accès à l’hygiène et à l’assainissement, une priorité nationale en intégrant cette problématique dans leurs diverses productions. C’est l’objectif premier de cette séance de déclenchement intitulée « campagne sociétale pour l’accès universel à l’hygiène et à l’assainissement » et qui a réuni ce mardi au CFME, des journalistes intervenant dans des domaines aussi variés que la santé, la nutrition, le sport, l’environnement, l’économie, l’éducation, l’enfance, les droits humains. Animée par le coordonnateur national du WSSCC au Bénin, Félix Adegnika et Yadjide Adissoda Gbedo, la chief of party du programme d’amélioration de l’accès à l’assainissement et des pratiques d’hygiène en milieu rural (PAPHyR), la séance a aussi été l’occasion d’appeler les décideurs à s’intéresser au volet hygiène et assainissement qui continue d’être le parent pauvre des politiques publiques. « La presse est le quatrième pouvoir et j’ai la certitude que vous êtes écoutés par ceux qui nous gouvernent aujourd’hui. Je voudrais vous demander de prendre le pouvoir, de prendre votre pouvoir  et de nous aider à faire de l’hygiène et de l’assainissement une priorité nationale», a lancé Félix Adégnika à l’endroit des journalistes.

Le Café média WASH a été ouvert par Myriam Launay, chargée de programme à Protos et vice-présidente du cadre de concertation des acteurs non étatiques des secteurs de l’eau et de l’assainissement (CANEA). Dans son mot, elle a partagé avec les journalistes, des statistiques qui interpellent. Quatre milliards et demi de personnes sont sans toilettes à travers le monde; une école sur cinq n’a pas de toilettes, 673 millions de personnes défèquent encore en plein air. On retient aussi qu’au Bénin, plus d’un ménage sur deux n’utilisent pas de toilettes. Pour Myriam Launay aujourd’hui plus que jamais, l’heure est à l’action et l’implication de tous les acteurs intervenant dans ce secteur s’avère nécessaire pour l’accès à des toilettes décentes. Les journalistes ont eu droit à deux communications. Pie Djivo de la direction nationale de la santé publique (DNSP) au ministère de la Santé a présenté la situation et les défis de l’accès des populations aux ouvrages d’assainissement et l’appropriation des bonnes pratiques, tandis que Zita Tomety a exposé la stratégie de prise en compte de l’égalité et la non-discrimination (END) au sein du PAPHyR. Commémorée chaque année à la date du 19 novembre, la Journée mondiale des toilettes vise à inciter les gouvernants et toutes les parties prenantes à s’engager afin de contribuer à un accès universel à des toilettes décentes. Pour la Journée mondiale des toilettes 2019, le mot d’ordre est d’agir en ne laissant personne de côté.

Flore NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *