.
.

Le triomphe de la vérité

.

Intronisation du nouvel Empereur du pays du soleil levant: Talon retourne au Japon en moins de deux mois


Le mercredi 1er mai 2019, Naruhito, 59 ans, est devenu le 126ème souverain du Japon, succédant à son père, Akihito, 86 ans, qui a choisi d’abdiquer après 30 ans de règne. Près de six mois après, soit le mardi 22 octobre prochain, le nouvel Empereur du Japon Naruhito, sera intronisé au palais impérial de Tokyo, en présence de plusieurs personnalités religieuses, politiques et chefs d’Etats venus des quatre coins du monde, dont le Président de la République, Patrice Talon. La marque de reconnaissance du peuple nippon au regard des fructueux liens de coopération avec le Bénin, vient de se confirmer une nouvelle fois, par cette invitation. Après sa participation à la 7ème Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (Ticad 7) tenue en août dernier, le Chef de l’Etat Patrice Talon redescend une seconde fois dans la capitale japonaise pour exprimer tout son soutien au Japon, engagé depuis quelques mois, dans l’ère « Reiwa ». Ce sera également l’occasion pour Patrice Talon de s’entretenir une nouvelle fois avec le chef du gouvernement japonais, le Premier ministre Shinzo Abe, sur les parfaits liens de coopération et les perspectives pour un succès sans faille des liens d’amitié qui lie les deux peuples. Il faut noter que l’ancien empereur Akihito, avait subtilement exprimé en août 2016 son souhait d’être déchargé de sa tâche, qu’il ne pourrait plus « exercer corps et âme », en raison de son âge et d’une santé sur le déclin. L’accession au trône de Naruhito, âgé de 59 ans, a marqué l’avènement d’une nouvelle ère impériale, Reiwa (Belle harmonie) après trois décennies d’ère Heisei (parachèvement de la paix), qui a marqué les esprits en raison non seulement des nombreuses catastrophes naturelles qui l’ont émaillée mais aussi de la proximité inédite de l’empereur Akihito avec le peuple dont il a été le symbole. Considéré comme une figure divine, l’empereur est défini par la Constitution d’après-guerre comme un symbole de l’État et de l’unité du peuple, mais n’a aucun pouvoir politique.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *