.
.

Le triomphe de la vérité

.

Prestation de serment des Membres retardataires du Cos Lépi: Les sages de la Cour acceptent Edmond Agoua et Mathias Kouwanou


Les députés Edmond Agoua et Mathias Kouwanou lors de la cérémonie de prestation de serment

Absents du territoire national le O6 septembre dernier où leur collègues membres du Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI) ont prêté serment, les députés Edmond Agoua et Mathias Kouwanou ont franchi le pas sans lequel leur présence au Cos Lépi n’aura pas de sens. Ils ont prêté serment ce jeudi 12 septembre 2019 devant les sept sages de la Cours Constitutionnelle en présence du président Joseph Djogbénou qui a organisé pour eux une audience solennelle spéciale. En effet, les députés Edmond Agoua et Mathias Kouwanou, peuvent désormais se joindre aux activités du Conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée (COS-LEPI) au sein duquel ils sont choisis pour siéger. Ils ont dit Oui en respect aux dispositions de l’article 137 alinéas 3 de la loi n°2018-31 du 09 octobre 2018 portant Code électoral en République du Bénin. Ces deux députés en vacance parlementaire comme leurs collègues de la 8ème législature, étaient absents la semaine dernière lors du premier acte de la prestation de serment. Edmond Agoua se trouvait lui, en Allemagne pour des raisons de bilan de santé périodique tandis que Mathias Kouwanou était en mission à l’étranger. La cérémonie de ce jeudi marque donc l’entrée officielle des deux députés, membres de la nouvelle mandature du Cos-Lépi. « Je jure de remplir mes fonctions avec loyauté et probité, de les exercer avec impartialité et en toute indépendance dans le respect de la loi et d’assurer sans défaillance, les devoirs qu’elles m’imposent », est le serment que leur a rappelé le président Joseph Djogbenou et pour lequel ils ont juré. Il a poursuivi en déclarant: « En cas de parjure, le membre coupable est puni des peines prévues à l’article 357 alinéa 1er du présent Code ». Les députés Agoua et Kouwanou ont à leur tour remercié le président de la Cour Constitutionnelle qui, malgré son agenda très chargé dans la semaine a trouvé un créneau afin de leur faire franchir cette étape incontournable de la loi. « Il est vrai que nous sommes des politiques mais nous avons juré et tout ce que nous ferons au sein de cette institution sera pour le bien du peuple béninois. Le président Joseph Djogbénou nous a prodigué des conseils que nous allons suivre à la lettre pour accomplir notre mission républicaine », a laissé entendre l’honorable Edmond Agoua.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *