.
.

Le triomphe de la vérité

.

Promotion des entreprises multinationales Bénin/ Togo: Les mandants tripartites s’approprient la déclaration de l’Oit


Le présidium à l’ouverture des travaux de l’atelier

Le Directeur de cabinet du Ministre du travail et de la fonction publique, Eusèbe Agoua, a procédé hier, mardi 10 septembre 2019 à Cotonou, à l’ouverture des travaux de l’atelier de sensibilisation des mandants tripartites du Bénin et du Togo sur la déclaration de l’Organisation internationale du travail (Oit) sur les entreprises multinationales. Ces travaux qui prendront fin le 12 septembre prochain, vont permettre aux participants de renforcer leurs connaissances sur les contours et l’utilité de ladite déclaration.

Négociée et adoptée par les gouvernements, les employeurs et les travailleurs en 1977, la déclaration de principes tripartite sur les entreprises multinationales et la politique sociale de l’Oit a été modifiée en 2000, puis révisée en mars 2017. Une dernière touche qui a abordé plusieurs questions liées à la sécurité sociale, au travail forcé, à la transition de l’économie informelle et autres. Pour le Président du Conseil national du Patronat du Bénin, Bernard KossiHounnouvi, il s’agit du seul élément de l’Oit qui donne des éléments d’orientation directs sur la façon dont les entreprises peuvent contribuer à la réalisation du travail décent pour tous, et qui attire l’attention sur le rôle central de la liberté syndicale et de la négociation collective, ainsi que des relations professionnelles et du dialogue social. A son tour, le Secrétaire administratif permanent du Conseil du travail et du dialogue social de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Ctds-Uemoa), Dr BiraneThiam, a salué cette démarche de l’Oit qui témoigne de sa volonté d’instaurer un monde où règne la paix universelle et durable. « La déclaration est un instrument de gouvernance sociale essentielle pour accompagner le déploiement de ces entreprises dans leur dynamique ou stratégie de production. Elle rappelle les principes importants à tenir en compte pour concilier les préoccupations différentes mais complémentaires, voire indissociables : celles des gouvernants, des populations et celles des entreprises. Elle nous fournit des pistes importantes et dignes d’intérêt pour surmonter les défis multiformes à travers, par exemple, la mise en œuvre de la responsabilité sociale des entreprises », a-t-il clarifié. Après avoir reconnu l’intérêt qu’accordent les pays à cet instrument qui joue un rôle important dans les pays, la représentante du Bureau international du travail (Bit), Josée Laporte, a rappelé qu’il s’agira d’échanger sur le contenu de cet instrument mais surtout se pencher sur son utilité dans les contextes nationaux et échanger sur le système d’appropriation. « Nous allons discuter du consensus tripartite sur laquelle repose la déclaration et voir comment chaque représentant de l’Etat, d’employeurs et travailleurs peuvent faire sa promotion. Cet atelier vise à savoir comment faire de la déclaration de l’Oit un outil au service de votre développement », a-t-elle dit. Une initiative qui réjouit le Directeur adjoint de cabinet du Ministre du travail et de la fonction publique, Eusèbe Agoua. Il a salué l’idée de cet atelier qui devra passer par la mise en œuvre des normes cohérentes, la ratification des conventions internationales du travail notamment celles qui demeurent fondamentales, de bonne gouvernance. Eusèbe Agoua a rappelé à l’assistance les démarches entreprises par les gouvernements béninois et togolais dans la mise en œuvre de cette déclaration avant d’insister sur leur devoir de parvenir à la promotion de cette déclaration. « Les gouvernements du Bénin et du Togo ont le devoir d’encourager les entreprises multinationales à contribuer positivement au progrès économique et social et à la concrétisation du travail décent pour tous, ainsi qu’à atténuer et à résoudre les difficultés que leurs opérations pourraient engendrer », a-t-il précisé. Plusieurs communications vont meubler ces trois jours d’atelier afin de rappeler aux participants, leurs rôles dans la réalisation du travail décent et approfondir les connaissances de l’approche de la déclaration, se ses principes et de ses outils opérationnels.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *