.
.

Le triomphe de la vérité

.

Taekwondo: L’édition 2019 des championnats nationaux tenue, l’Ouéme-Plateau classé premier


Les championnats nationaux de taekwondo ont eu lieu le samedi 7 septembre 2019, au hall des arts, loisirs et sports de Cotonou. Déroulés en compétition par catégorie, lesdits championnats ont vu les athlètes de l’Ouémé-Plateau prendre la première place au classement général. En effet, Romaric Kiki et ses coéquipiers se sont imposés à leurs adversaires du Littoral, de l’Atlantique, du Mono-Couffo, du Borgou-Alibori, de l’Atacora-Donga et du Zou-Collines. Mieux aguerris, ils ont remporté 16 médailles dont 9 en or, 5 en argent et 2 en bronze. Soit un total de 94 points. Ils sont suivis par l’Atlantique qui a fait un total de 91 points avec 17 médailles glanées dont 7 en or, 6 en argent et 4 en bronze. C’était après la cérémonie d’ouverture présidée par Julien Minavoa, président du Comité national olympique et sportif du Bénin (Cnos Ben). Au cours de ladite cérémonie, Cassien Djigla, vice président de la fédération béninoise de taekwondo et président du Comité d’organisation a laissé entendre que cette édition qui a permis à la fédération de jauger le niveau des athlètes et des juges est l’occasion pour déceler les compétiteurs talentueux pour la constitution les équipes nationales de différentes catégories. Pour sa part, Victorien Kougblénou, président du comité exécutif de ladite fédération, souhaitant la bienvenue à toutes les délégations en lice, a souligné qu »au delà de son aspect spectaculaire, ces championnats sont une activité statutaire de la Fbtae ». « Depuis notre arrivée à la tête de notre discipline commune, nous avons institué une nouvelle dynamique afin de booster le développement de cet art martial. Et aujourd’hui, je peux vous assurer que nous sommes sur la bonne voie », a déclaré le président Kougblénou avant de rappeler que « les présents championnats sont un test pour nous, tant au niveau technique qu’organisationnel ». « Nous n’avons pas le droit d’échouer. Nous devons nous positionner pour révéler le Bénin au reste du monde en matière de taekwondo », a-t-il ajouté avant de féliciter les responsables de Ligues et des clubs pour les efforts qu’ils font pour accompagner la fédération dans son ambition de maintenir la flamme du taekwondo béninois toujours allumée. Julien Minavoa, président du Cnos Ben, quant à lui a loué la dynamique dans laquelle le président Victorien Kougblénou et ses collaborateurs se sont inscrits pour la gestion de la discipline.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *