.
.

Le triomphe de la vérité

.

Léger Remaniement ministériel: Le 4ème gouvernement de Talon pour le combat


Le Président de la République

Le président Patrice Talon a procédé ce 05 septembre 2019, au remaniement de son équipe gouvernementale. Le troisième depuis le 06 avril 2016, ce nouveau gouvernement compte 24 ministres dont 6 nouvelles entrées et 3 sorties. Parmi ces trois sorties figure Marie Odile Attanasso, précédemment Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. A elle s’ajoute les désormais anciens ministres, Serge Ahissou du commerce et Bintou Adam Taro des Affaires sociales. Ces trois ministres peut-on dire, ont perdu la confiance du chef de l’Etat car tout comme eux, bien d’autres sont au gouvernement depuis le 06 avril 2016 et y sont restés malgré le remaniement de l’équipe gouvernementale. Contrairement à ces derniers, de nouvelles têtes au nombre de six, ont mérité la confiance du chef de l’Etat. L’entrée du ministre Jean Michel Abimbola confirme le repositionnement des partis politique tout comme son collègue des infrastructures et des transports, Hervé Hêhomey. Me Alain Orounla entre nouvellement au gouvernement et occupe le poste de la Communication. Tout comme lui, une universitaire qui remplace une autre universitaire dira-t-on, car, vice-recteur à l’université d’Abomey Calavi, Éléonore Ladékan YaYi devient Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en lieu et place de Marie Odile Attanasso. Membre du parti de l’opposition FCBE, Éléonore Ladékan YaYi devra mériter la confiance du chef de l’Etat en assumant ce poste stratégique pleine de réforme afin de maintenir la paix dans l’enseignement supérieur. En remplacement au ministre du commerce Serges Ahissou, la nouvelle ministre Sadia Assouma n’est pas très connue du public béninois. Elle fait partie de ces femmes qui ont augmenté le pourcentage des femmes dans le nouveau gouvernement à l’instar de Véronique Tognifodé qui occupe le portefeuille des affaires sociales et de la micro-finance.

Les hommes de mains du chef de l’Etat

Ils sont au gouvernement depuis le 06 avril 2016 et y vont rester probablement jusqu’à la fin du mandat. Ceux-là, ce sont les ministres ‘’ les hommes de mains’’ du chef de l’Etat, le président Patrice Talon. En tête de ces hommes de mains, le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, le ministre des finances, Romuald Wadagni, celui de l’intérieur Sacca Lafia, José Tonato du cadre de vie, Dona Jean Claude Hounsou de l’énergie, sans oublié le ministre des sports Oswald Homèky qui a perdu la seconde manche de son portefeuille, celle de la culture et du tourisme. Le ministre de l’eau Samou Adambi et la ministre du travail et de la fonction public, Mathys Adidjatou n’ont pas perdu non plus la confiance du chef de l’Etat puisqu’ils restent également au gouvernement. Il en est de même pour les deux ministres de l’enseignement secondaire et celui du primaire, Cakpo Mahougnon et Salimane Karimou qui vont poursuivre chacun à son niveau, les réformes du système éducatif.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *