.
.

Le triomphe de la vérité

.

4e gouvernement de Talon: L’équilibre régional encore privilégié


Le Ministre Hervé Hehomey retourne au gouvernement/Ph: DR

6 entrées, 3 sorties, 2 scissions sur un total de 24 ministres. Telle est la nouvelle configuration du 3è gouvernement du Président Patrice Talon rendu public ce jeudi 5 septembre 2019. Les scissions ont entraîné la création du ministère du numérique et digitalisation puis celui du tourisme, culture et arts et un titulaire pour la décentralisation. Au nombre des entrées, l’on a Jean-Michel Abimbola désormais aux commandes du tourisme, culture et arts, Alain Orounla a pris les rênes du ministère de la communication et poste et assure également le rôle de porte-parole du gouvernement, Véronique Tognifodé est, quant à elle, nommée ministre des affaires sociales et microfinance. A ces trois s’ajoutent Sadia Assouma, Eléonore Ladékan Yayi, Hervé Hêhomey, respectivement ministre de l’industrie et commerce, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et ministre des infrastructures et des transports. Ainsi, le socle est maintenu et montre que le Président Patrice Talon ne fait pas du remaniement, un sport ni une obsession. En effet, depuis 3 ans et demi qu’il a été porté à la magistrature suprême, le Chef de l’Etat ne cesse de prouver qu’il sait bâtir autour d’une équipe homogène à qui il fait confiance. Ce qui montre clairement que Patrice Talon a souci de ne pas chambouler une équipe qui, globalement, donne satisfaction. C’est ce qui justifie d’ailleurs le maintien en poste des principaux ténors qui ont constitué sa toute première équipe gouvernementale le 6 avril 2016. Le changement à la tête de certains départements ministériels s’expliquerait par la nécessité de dynamiser les secteurs que couvrent ces ministères.

Fin d’intérim à la décentralisation

L’intérim au ministère de la décentralisation a connu son épilogue ce jeudi 5 septembre 2019 à l’issue de la formation de la nouvelle équipe gouvernementale. En effet, depuis le départ de l’ancien ministre Barnabé Dassigli, le président Talon avait confié l’intérim au Ministre Alassane Seidou. Celui-ci vient ainsi d’être confirmé, ce qui permet à Hervé Hêhomey de faire son retour dans le Gouvernement.

2 ministères éclatés

L’économie numérique et communication, puis tourisme, culture et sports sont les deux ministères créés à partir de ceux existants pour occuper moins les titulaires de ces anciens portefeuilles et leur permettre d’être plus efficaces encore dans leurs nouvelles responsabilités et donner davantage de visibilité à leurs secteurs.

Un peu plus de présence féminine dans le nouveau gouvernement

Au terme de la formation de ce troisième gouvernement du président Talon, l’on enregistre 3 femmes entrées pour 2 sorties. Cela porte à 5, le nombre de femmes dans le gouvernement contre 4 précédemment. Cette nouvelle équipe de combat ainsi mise en place est, sauf urgence politique ou imprévu majeur, probablement le dernier gouvernement avant la fin du quinquennat, quand on connaît la sobriété du Chef de l’Etat Patrice Talon son souci permanent de bien faire les choses. Par ailleurs, ce nouveau gouvernement consacre encore un bon casting et un équilibre régional avec une surprise.

Un proche de Boni Yayi au gouvernement

La véritable surprise du nouveau gouvernement est la nomination de Eléonore Ladékan Yayi, quand on connaît sa proximité et ses liens de famille avec l’ancien président Boni Yayi. Il s’agit là d’une preuve majeure que Patrice Talon considère le Bénin comme un patrimoine commun.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “4e gouvernement de Talon: L’équilibre régional encore privilégié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *