.
.

Le triomphe de la vérité

.

Eau et assainissement : Le CANEA réunit des journalistes autour de la gestion du secteur en 2018


Les acteurs du secteur eau et assainissement à l’ouverture de la rencontre

Le Cadre de concertation des acteurs non étatiques de l’eau (CANEA) a organisé le mercredi 28 août à la direction départementale de la Santé du Littoral (DDS-Littoral), un Café média WASH sur le bilan de la gestion 2018 du secteur de l’eau et de l’assainissement(WASH). L’activité, qui s’est déroulée dans la salle de conférence de la DDS-Littoral, aréuni journalistes et acteurs du secteur.

Partager les résultats et les informations de la gestion 2018 du secteur WASH avec les acteurs des médias, contribuer à la promotion de la reddition de comptes dans le secteur au niveau national, alimenter le débat sur le développement du secteur.  Ce sont-là, quelques-uns des objectifs de cette rencontre au cours de laquellel’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (ANAEPMR), la Direction générale de l’eau (DGEAU), la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) et la Direction nationale de la santé publique (DNSP)ont présenté le  bilan de leurs activités.Globalement, on note des points positifs pour la SONEB qui a amélioré la desserte en eau potable et raccordé une population supplémentaire d’environ 176 000 personnes, même si la société a fait face à des difficultés de mobilisation de financements pour les projets en recherche de financement ou des perturbations dans la fourniture d’eau potable. La société, qui se lance le défi d’atteindre un taux de desserte de 100 % en milieux urbain et périurbain à l’horizon 2021, entend aussi, pour cette même année, faire descendre à 20% les pertes techniques et commerciales évaluées à 31,9% en 2018.A la date du 31 décembre 2018, l’ANAEPMR, dont l’objet est de développer et organiser la gestion du patrimoine hydraulique de l’Etat en milieu rural en vue d’assurer l’accès universel à l’eau potable,a dans le cadre du projet d’amélioration des systèmes d’approvisionnement en eau potable de 69 villages du Bénin par la réalisation de 47 AEV, a avancé à travers la pré-qualification de deux entreprises et le lancement du DAO pour la réalisation des 47 AEV.Le bilan est mitigé pour ce qui concerne le sous-secteur de l’hygiène et l’assainissement de base où, selon la présentation de la DNSP, les résultats obtenus restent faibles. Le sous-secteur est confronté à des difficultés dont l’absence de matériel pour le contrôle de la pollution sonore, l’insuffisance d’agents d’hygiène dans les communes, le non fonctionnement de certains laboratoires.  André Zogo, le président du CANEA s’est prononcé sur certaines initiatives du CANEA  qui a « aussi apporté sa contribution au développement du secteur et à la promotion des droits humains liés à l’eau et à l’assainissement à travers plusieurs activités en organisant par exemple une campagne de communication et d’actions de plaidoyer pour la prise en compte du sous-secteur hygiène et assainissement de base dans les priorités de l’Etat ».

Flore NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *