.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gestion de la 8ème législature de l’Assemblée nationale du Bénin : Louis Vlavonou boucle 100 jours à la tête du parlement


Louis Vlavonou, nouveau Président de l’Assemblée Nationale

Devenu deuxième personnalité du Bénin le 17 mai 2019, le Président Louis Gbèhounou Vlavonou a fermé ses 100 premiers jours à la tête de l’Assemblée nationale hier dimanche 25 août 2019. Bien que 100 jours semblent peu, le nouveau Président de l’Assemblée nationale les a scrupuleusement utilisés pour insuffler un nouveau souffle à l’institution. Ce sont les impacts positifs dans les différents domaines de la vie de l’institution parlementaire qui le révèlent. Sur le plan de l’administration parlementaire, on s’aperçoit que les lignes ont bougé et cette administration gagne de plus en plus en dynamisme. Le premier signe de ce dynamisme est la reprise depuis l’avènement de l’honorable Louis Gbèhounou Vlavonou à la tête de l’institution de la cérémonie des couleurs. Il s’agit d’une décision salutaire à caractère civique et patriotique. C’est aussi une occasion dont l’autorité se saisit pour adresser directement au personnel parlementaire, les informations qu’il juge importantes. Le second signe est le contrôle des présences et ponctualité au poste effectué plusieurs fois par les questeurs puis après par le président qui est descendu lui-même dans les bureaux pour s’enquérir des conditions de travail. Le troisième signe est relatifs aux redéploiements avec à la clé plusieurs nominations de cadres à l’interne comme pour témoigner de la confiance faite aux fonctionnaires parlementaires. Le quatrième signe qui témoigne de l’évidence de la redynamisation de l’administration parlementaire est le dialogue avec le syndicat des travailleurs de l’Assemblée nationale et les autres groupes professionnels constitués de l’Assemblée nationale. Tel un père de famille, le nouveau Président de l’Assemblée nationale est à l’écoute des travailleurs de l’institution qu’il dirige. Au cours des audiences qu’il avait accordées au Syndicat national du personnel de l’Assemblée nationale (SYNAPA), le Réseau des journalistes accrédités au parlement (RéJaP) et bien d’autres réseaux et associations constitués, le Président de l’Assemblée nationale est resté ouvert et engagé à travailler en symbiose avec chacun.

Au plan législatif, on note une certaine célérité dans le fonctionnement de l’institution par rapport aux différents textes qui lui sont soumis. Pour preuve, le budget du parlement, gestion 2020 est déjà voté le jeudi 08 août 2019 avec à la clé l’assainissement des finances sur tous les aspects.C’est une première, mais la célérité dans les actes législatifs ne s’arrête pas là. On a déjà enregistré sous cette législature plusieurs ratifications d’accords de prêts, de conventions de traités, etc. Le clou de tout ceci c’est la désignation des représentants des députés dans les parlements régionaux et autres organes de l’Etats (Haac, Cos-Lépi, CBDH). Mais avant, le Président Louis G. Vlavonou a veillé à l’installation dans les brefs délais de tous les organes de gestion du parlement à savoir les groupes parlementaires et les cinq commissions permanentes.

L’exploit d’une diplomatie offensive

Qu’on le veuille ou non, la diplomatie parlementaire a été offensive ses 100 derniers jours. Le président de l’Assemblée nationale a effectué deux missions à l’étranger. Il s’agit de la participation de sa délégation et lui au deuxième forum international sur le développement du parlementarisme tenu à Moscou en juillet sur invitation de son homologue de la chambre basse de Russie (Douma). De même, le Président Louis G. Vlavonou a pris part à l’Assemblée générale de l’APF tenue le 9 Juillet à Abidjan. Ce voyage lui a permis de donner son de cloche sur ce que l’opposition béninoise appelait « exclusion des législatives de 2019 ». Toujours sur le plan de l’offensive de la diplomatie parlementaire, l’assemblée nationale a reçu la visite du président indien avec de grandes retombées pour le peuple béninois. Il est à noter que les 100 premiers jours de Vlavonou à la tête du parlement béninois est caractérisé par un impressionnant ballet des diplomates étrangers à son cabinet.

Au-delà, le président Vlavonou a fait tomber le mythe qui voudrait que les audiences du président soient programmées rien que les mercredis. Depuis qu’il est là il reçoit tous les jours à chaque fois que son agenda le lui permet. Soit une cinquantaine d’audiences (à des personnalités étrangères et locales et les groupes sociaux constitués)dont celles accordées au président du Parlement ivoirien, au vice-ministre, assistant aux affaires africaines du Ministre des Affaires Etrangères de l’Etat du Koweït aux ambassadeurs de France, du Japon, de la chine, du Venezuela, de la Turquie, de Cuba de la Russie…

Toutes ces actions conduites de main de maître par le nouveau Président insufflent un nouveau souffle à la deuxième institution de l’Etat qu’est l’Assemblée nationale.

Fidèle KENOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *