.
.

Le triomphe de la vérité

.

Libre circulation des biens et des personnes: Les raisons de la fermeture des frontières nigérianes


NIGERIA-BENIN-BORDER

Les services des douanes et d’immigration du Nigéria mènent actuellement un exercice conjoint de sécurité des frontières qui touche directement le Bénin. A la frontière de Sèmè-Kraké ce jeudi, de nombreux voyageurs et véhicules ont été bloqués, à la suite de restrictions imposées par les forces de sécurité.L’exercice dont le nom de code est «Ex-Swift Response», a mobilisé aussi bien le personnel des douanes, de l’immigration, de la police que ceux de l’armée nigériane. Le tout coordonné par le Bureau du conseiller à la sécurité nationale.
Les agents de sécurité dépêchés à la frontière fouillent systématiquement les voyageurs et les véhicules, ce qui entraîne de longs délais. A la frontière, de nombreux véhicules utilitaires transportant des passagers à destination du Bénin ont reçu l’ordre de stationner au nouveau poste frontière pendant plusieurs heures, tandis que des centaines de camions à destination du Nigéria étaient garés de l’autre côté de la frontière. Christopher Lawal, un passager de la compagnie de transport Chisco Bus Transport, a confié que leur véhicule a été garé pour inspection pendant plusieurs heures.«Nous ne savons pas ce qui se passe. Notre bus a été arrêté pour inspection depuis midi, ils nous ont juste demandé d’attendre.Nous avons passé près de trois heures maintenant et personne ne nous dit ce qui se passe.Nous ne sommes pas au courant de la restriction, nous sommes allés en excursion au Ghana et, de retour dans le pays, ils ont simplement demandé au chauffeur d’attendre », a-t-il déclaré. Quant à Daniel Avoseh, un commerçant de noix de coco rencontré sur les lieux, il a indiqué que ses quatre camions de noix de coco en provenance du Ghana étaient bloqués au poste frontière depuis le début de l’exercice, mardi.«Jusqu’à présent, ils ne permettent pas aux camions de passer. Je ne suis au courant d’aucune restriction avant d’acheter des noix de coco au Ghana », a-t-il soutenu.Le porte-parole des douanes nigérianes, Joseph Attah, a déclaré mardi dans un communiqué à Abuja que l’exercice conjoint de sécurité des frontières serait mené dans 25 États des zones Sud-Sud, Sud-Ouest, Nord-Centre et Nord-Ouest du Nigeria. Le communiqué explique que l’exercice devait promouvoir la coopération inter-institutions et renforcer la préparation aux problèmes de sécurité transfrontalière tels que le terrorisme, le banditisme, la contrebande et la prolifération des armes légères.Soulignant que l’exercice impliquerait des mouvements de personnel, de véhicules et de matériel dans les zones concernées, le porte-parole des douanes a exhorté le public à ne pas paniquer et à poursuivre ses activités normalement.

Olivier ALLOCHEME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *