.
.

Le triomphe de la vérité

.

Evaluation diagnostique des ACE reversés en 2008: La Fesynsen s’oppose au boycott, le parti Fcbe exige la suspension du test


L’honorable Nourénou Atchadé, porte-parole du parti Forces Cauris pour un Bénin émergent (FcBe)

Les enseignants contractuels d’État de la promotion 2008 membres de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb) ont été fixés le lundi 19 août dernier sur la conduite à tenir face à l’évaluation de leurs connaissances académiques et professionnelles annoncée par le gouvernement du Bénin. Dans une déclaration rendue publique ce lundi 19 août 2019, la Fédération des syndicats des secteurs de l’éducation nationale (Fesynsen) de la Cgtb appelle ses militants à participer à ladite évaluation prévue pour le 24 août prochain, en vue de sécuriser leur emploi.

Le parti Fcbe exige la suspension du test

Au détour de sa déclaration de presse ce lundi 19 août 2019, le parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), s’est intéressé à l’évaluation diagnostique des enseignants que projette le gouvernement pour le 24 août prochain. Pour l’honorable Nourénou Atchadé porte-parole du parti, l’évaluation diagnostique du 24 août prochain est un guet-apens pour mettre au chômage les 18000 ACE de 2008. Selon lui, cette évaluation cache en premier un licenciement massif des enseignants. « …L’on compte simuler une évaluation qui n’a autre chose dans le fond que l’idée d’un licenciement massif. Pour preuve, l’évaluation à laquelle le gouvernement s’obstine à soumettre les enseignants ne répond à aucune norme légale, car cela ne respecte en rien les mécanismes d’évaluation prévus aux enseignants en matière de classe », révèle le parti par la voix de son porte-parole.En outre, le parti FcBe voit en l’évaluation des 18.567 enseignants ACE reversés de la promotion 2008, une privatisation du secteur éducatif. « L’autre raison cachée de cet acharnement sur les enseignants, est due à la volonté du pouvoir mercantiliste du président Patrice TALON de recourir à des sociétés d’intérim pour gérer désormais le corps des enseignants ; un service exclusivement régalien qui, malheureusement, comme d’autres secteurs, sera privatisé… Or ces sociétés qui seront chargées de mettre les enseignants à la disposition de l’Etat, dans l’optique de maximiser leurs bénéfices, payeront des salaires de misère à ceux-ci », révèle à nouveau le parti. Pour le poulain de Boni Yayi, il s’agit là d’un acharnement de trop contre le peuple béninois et particulièrement les enseignants. Face à cela, le parti appelle à la suspension immédiate de cette évaluation et réitère son soutien aux enseignants.
« Le Parti exige du pouvoir du Président Patrice TALON de faire une croix sur le projet macabre consistant à mettre au chômage sous le couvert d’une prétendue évaluation, des enseignants reversés de la promotion 2008 malgré leur bonne expérience professionnelle. Tout entêtement du gouvernement condamnerait une bonne frange de la population à la précarité… les enseignants reversés de la promotion 2008 peuvent compter sur le soutien indéfectible du parti FCBE dans leur lutte pour la sauvegarde de leur emploi ».

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *