.
.

Le triomphe de la vérité

.

Au lendemain des affrontements entre Forces de sécurité et populations: N’Dali dans un calme précaire


Des militaires blessés

Après les affrontements du lundi 12 août 2019 entre les forces de l’ordre et les populations, le calme semble revenir dans la commune de N’Dali située dans le département du Borgou. La journée du mardi a été marquée par un calme exemplaire qui a permis à chaque individu de vaquer à ses occupations. Néanmoins, quelques signes menacent encore l’accalmie retrouvée suite à l’appel du roi de N’Dali. Certaines sources affirment que les conducteurs de taxi-motos constituent actuellement la principale cible des forces de l’ordre. Sans uniformes, ils sont aux aguets, et pourraient recevoir l’appui des populations en cas d’arrestation. De l’autre côté, les hommes en uniforme ont aussi pris des dispositions pour contenir la foule en cas de résurgence. Les hommes du Contrôleur général Soumaïla Yaya ont été bien renforcés. Plusieurs véhicules bourrés de la Police républicaine sont perceptibles dans la ville. Un char est de même positionné devant le commissariat de la ville pour contenir la masse. Des faits qui témoignent d’un semblant d’accalmie dans la ville. Il faut rappeler que la ville a été le théâtre d’un affrontement entre les forces de l’ordre et les populations, le lundi 12 août dernier. L’origine de ces émeutes remonte à l’interpellation de présumés braqueurs par les soldats de la Police républicaine. Les présumés braqueurs auraient avoué avoir charcuté un conducteur de taxi-moto qui est passé de vie à trépas, il y a quelques semaines dans la commune de Nikki. Une nouvelle qui a suscité la révolte des populations prenant d’assaut le commissariat de N’Dali dans le seul but d’exiger la libération des présumés braqueurs pour se faire justice.

Gires Guedou (stag)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *