.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après la levée de siège au domicile de Boni Yayi: Nicéphore Soglo s’exprime sur les raisons du différend Yayi et Talon


L’ancien Chef d’Etat du Bénin, Nicéphore Dieudonné Soglo

L’ancien chef de l’Etat, Nicéphore Soglo, est monté au créneau ce mardi 6 août au sujet du différend entre Boni Yayi et Patrice Talon, deux de ses successeurs à la présidence de la République du Bénin. Dans une déclaration rendue publique au sujet de la levée de siège au domicile de l’ex président Boni Yayi, Nicéphore Soglo fait du coton le point de la discorde entre les deux hommes. Aux lendemains de la fin de son mandat (1991-1996) fait de réformes et axé sur l’agriculture, le Bénin a connu une embellie qui fut courte, car le régime de Mathieu Kérékou qui lui a succédé en 1996 ne s’est pas engagé dans la même démarche.« …en 1996, le processus de réforme se détournera, petit à petit des producteurs d’or blanc au profit des fournisseurs d’engrais. Ces derniers étaient regroupés au sein de l’Aic (Association interprofessionnelle du coton) où régnaient Talon et ses homologues. Et cette AIC sera bientôt la seule à fournir des intrants aux paysans et la seule autorisée à créer de nouvelles usines d’égrenage…», relate Nicéphore Soglo. Selon son développement, l’Aic n’hésita pas à recommander en vain, la privatisation du patrimoine industriel de la nation mais, « contre toute attente, le 22 août 2008, la Sonapra était désossée, démantibulée au profit d’une nouvelle société, la Sodeco ». Cependant, selon l’ancien maire de Cotonou, «Yayi mit fin à la récréation…. Les pouvoirs publics ont ainsi démantelé l’Aic… ». Et c’est là que débute le différend entre l’ancien chef d’Etat, Boni Yayi, et l’actuel, Patrice Talon, témoigne Nicéphore Soglo qui avoue avoir une parfaite connaissance de ce dossier.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *