.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mise en œuvre de l’ODD n°4 au Bénin: Voici les constats et recommandations de la CBO-EPT


Vues : 0

Vue partielle des responsables de la CBO-EPT lors de la conférence de presse

Coalition Béninoise des Organisations pour l’Education pour Tous (CBO-EPT) a tenu ce mardi 30 juillet 2019, à son siège à Cotonou, une conférence de presse sur les résultats d’une étude réalisée sur la connaissance et l’appropriation de l’ODD n°4 dans certaines communes du Bénin. Des résultats de cette étude, il ressort une méconnaissance réelle de l’ODD n°4 par les acteurs même du système de l’éducation. Ce qui a amené la coalition à faire des propositions d’action à l’endroit du gouvernement béninois.

Les objectifs spécifiques de cette sortie médiatique de la CBO-EPT sont entre autres, « d’informer le grand public sur les conclusions de l’étude via les medias ; d’amener les acteurs de la société civile à utiliser les conclusions de cette étude comme un outil de plaidoyer et surtout d’inciter les gouvernants du système scolaire béninois à prendre des mesures idoines pour respecter les engagements pris par l’État béninois dans l’atteinte de l’ODD4 d’ici à 2030 », dira le président de la CBO-EPT, Thomas Kossi CAKPO. Souhaitant la bienvenue aux participants à cette conférence, le premier responsable de la coalition a rappelé l’engagement pris par le Bénin en matière de mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030. « Alors dans le cadre de la réalisation de ses Objectifs la CBO- EPTqui a pour mission de veiller et d’accompagner l’Etat dans la mise en œuvre et le respect des engagements internationaux et nationaux de l’éducation, s’est notamment penché sur la réalisation de l’ODD4 en cours depuis 2016 sur toute l’étendue du territoire national », a ajouté le vice-président de la CBO-EPT, Arsène Adiffon. L’étude dont les résultats ont été présentés à la presse a pris en compte le niveau d’appropriation et de dispositifs de suivi relatif à l’ODD4 dans les communes de Boukombé, Bopa, Zogbodomey, Sô-ava et Agugues, afin de faire face aux défis et accélérer la réalisation de l’ODD4 au Bénin d’ici 2030. A tour de rôle, les responsables de la CBO-EPT en l’occurrence, le président de la Fédération nationale des associations des parents d’élèves du Bénin, (FENAPEB) Epiphane AZON, Mme Carmen GABA, Présidente du Réseau des ONGs pour la mise en œuvre des ODD et la Présidente du Comité Départemental Atlantique-Littoral Marie Reine AMOUSSOU, ont présenté les constats et les recommandations de l’étude à l’endroit des différents acteurs.
Il est important de rappeler que la Coalition Béninoise des Organisations pour l’Education pour Tous (CBO-EPT), est un regroupement d’organisations et de réseaux de la société civile actifs en éducation (ONGs nationales et internationales, organisations syndicales affiliées à l’Internationale de l’Education (IE), fédération nationale des parents d’élèves, divers réseaux spécialisés dans l’éducation). Elle participe aux débats nationaux et internationaux sur l’éducation et contribuent aux analyses objectives de la situation de l’éducation au Bénin, en comparaison avec les pays de la sous-région.

DISPOSITIONS PRATIQUES ET RECOMMANDATIONS DE L’ETUDE

DISPOSITIONS PRATIQUES

Des cinq (05) communes parcourues, on retient, dans l’ensemble, que la connaissance des ODD et de l’ODD4 semble être une affaire de quelques cadres et que l’éducation semble être reléguée au second plan.
A l’issu de ce travail, il ressort globalement qu’au niveau du primaire en moyenne 60 % des personnes enquêtées n’ont aucune notion de l’existence des ODD/ODD4 encore moins des indicateurs. Même parmi les conseillers pédagogiques, 10% environ ont répondu qu’ils n’en savent rien.
A la question de savoir si les communes prennent les dispositions pour fournir des informations nécessaires à la production des chiffres liés aux indicateurs, seulement une proportion d’environ 30% des acteurs enquêtés a répondu «OUI»
Au niveau du secondaire de façon générale, une forte proportion des personnes rencontrées n’ont aucune connaissance des ODD/ODD4. A Zogbodomey par exemple, environ 50 % des acteurs rencontrés ont une connaissance desdits ODD et une seule personne dit les maitriser parfaitement à So-ava. Les statistiques sont donc partagées entre « NON » et « NE SAIT PAS ». Sur les 5 communes, 4 présentent 100 % soit de NON soit de NE SAIT PAS.
Pour les cibles 4.1, 4.2, 4.3, 4.4, 4.5, la moyenne des acteurs qui en ont connaissance est de 30% environ. 70 % donc des personnes interviewées n’ont pas d’informations sur les cibles de l’ODD4. Si la connaissance des ODD/ODD4 et les mesures prises pour leurs atteintes sont moins maitrisées dans le primaire au niveau des 5 Communes, le secondaire présente des chiffres encore plus inquiétants.
Au regard des résultats issus de ladite étude, il est fortement recommandé par la majorité des acteurs enquêtés, une large vulgarisation de l’ODD4 dans les communes concernées auprès des acteurs de l’Education. Aussi, les Régions Pédagogiques devront-elles prendre les dispositions nécessaires pour renforcer les capacités des conseillers pédagogiques et des enseignants puis assurer la mise en place des outils nécessaires pour le suivi des indicateurs tout au moins pour les trois (03) indicateurs retenus.
La CBO-EPT et ses partenaires techniques et financiers saisissent cette occasion solennelle pour rappeler aux autorités éducatives, les engagements pris par l’Etat en faveur de l’ODD4 et réaffirmer leur engagement aux côtés de l’Etat et leur conviction en faveur de la réalisation du droit à l’éducation qui est un droit humain fondamental. L’Etat, en vertu de ses engagements internationaux et constitutionnels, a l’obligation de garantir le droit à l’éducation à tous les citoyens sans aucune forme de discriminations géographique, ethnique, culturelle ou en rapport avec les conditions physiques et de vie.
En ce moment de l’histoire de notre système éducatif, marqué par une plus grande attention autour des questions d’éducation de base inclusive de qualité pour Tous, il nous parait particulièrement opportun de nous faire entendre, afin qu’il soit planifié en tandem par les Ministres en charge de l’éducation, l’organisation une tournée et une mobilisation sociale dans tous les départements, communes et établissements scolaires pour la vulgarisation des ODD et en particulier l’ODD4 et les cibles prioritaires sur lesquels le Bénin rendra compte en 2030.

RECOMMANDATIONS

Au regard de l’ensemble de ces constats, ainsi que de l’analyse qui en a découlé, l’étude a débouché sur quelques principales recommandations à l’endroit des différents acteurs en vue d’une meilleure connaissance et d’un suivi rigoureux de l’ODD4.
• Ministère du Plan et du Développement
• Mettre à la disposition des différentes structures opérant à la base (mairie, DDEMP, Région Pédagogique, Direction Départementale des Enseignements Secondaire Technique et de la Formation Professionnelle, les Organisations de la Société Civile), les documents produits et procéder à leur vulgarisation ;
• Ministères en charge de l’éducation et de la décentralisation
• Accélérer le processus d’élaboration des outils du suivi de l’ODD4 et les mettre à la disposition des différents acteurs sur le terrain.
• Intégrer l’ODD4 dans les thèmes de formations périodiques des enseignants (Unités Pédagogiques, recyclages pédagogiques etc….) ;
• Encourager la mise en place de cadre de formation alternative afin de récupérer les jeunes exclus du système ;
• Veiller à la prise en compte des ODD en particulier l’ODD4 dans les PDC ;
Mairie :
Intégrer dans les PDC les exigences de l’ODD4,
Procéder à la vulgarisation des documents sur les ODD lors des réunions publiques et sessions communales etc.) ;
Initier une série d’émissions en langues locales pour informer les populations sur les ODD surtout les enjeux de l’ODD4 et son arrimage avec le PSE 2018-2030 ;
Désigner un point focal ODD4 par arrêté communal pour un meilleur suivi;
Faire le point périodique (1fois tous les six mois) sur les ODD et le niveau d’implémentation du PSE 2018-2030 lors des cadres de concertations communales,

Chef de Région Pédagogique :
Mettre en place un mécanisme de suivi efficace pour la collecte des indicateurs relatifs à l’atteinte de l’ODD 4 ;
Renforcer les capacités de tout le personnel enseignant et le corps d’encadrement sur les enjeux de l’ODD4.
Fédération Nationale des Associations des Parents d’Elèves et d’Etudiants du Bénin :
Chercher les moyens pour aider les populations analphabètes à comprendre les enjeux de l’ODD 4 pour leurs enfants, la communauté et la nation tout entière.
Organisations de la Société Civile:
Partager le présent rapport avec les autorités locales, les OSCs et les communautés à la base afin que les acteurs prennent conscience des enjeux de l’ODD 4.
Organiser des séances de vulgarisation par les radios communautaires du contenu des cibles, des enjeux de l’ODD4 à l’endroit des différents acteurs concernés par l’éducation dans les communes (CP, Inspecteurs, Cadres à divers niveau, Enseignants, etc…).
Organiser des actions de plaidoyer à l’endroit des autorités administratives nationales pour la vulgarisation des ODD de façon générale et l’ODD4 de façon spécifique dans toutes les communes,
Faire des actions de plaidoyer pour l’instauration de petites séances de causerie diverses sur les ODD et l’ODD4, par exemple au drapeau les lundis ou lors des ateliers, de formation de tout genre, des fora, etc…

Honorable invités,
Nous ne le dirons jamais assez, la garantie d’une éducation de base inclusive de qualité pour Tous passe nécessairement par la connaissance des objectifs fixés à atteindre et qui implique tout acteur éducatif.

Chères autorités, engageons-nous fermement.

La CBO-EPT

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page