.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réalisation des projets phares du Programme d’actions du gouvernement: José Didier Tonato lance les grands projets de la Simau


Le Ministre du Cadre de vie, José Didier Tonato

La Société immobilière et d’aménagement urbain (Sibau) a été officiellement présentée dans la soirée d’hier, mercredi 17 juillet 2019, aux chefs d’entreprises, directeurs de bureaux d’études et autres acteurs intervenant dans la construction des infrastructures de développement au Bénin. C’était au cours d’une cérémonie présidée par le Ministre du Cadre de vie, José Didier Tonato, accompagné des membres du Bureau d’analyse et d’investigation (Bai) et du Conseiller spécial du chef de l’Etat, Johannes Dagnon.

Créée le 19 mai 2017 dans le cadre d’un partenariat entre l’Etat, les banques et établissements financiers, les sociétés d’assurance et un promoteur immobilier de référence, la Simau est une société ancrée dans la mise en œuvre opérationnelle du Programme d’actions du gouvernement (Pag). « La Simau a été identifiée pour porter un certain nombre de projets du Pag. Elle est un outil pour porter la mise en œuvre de plusieurs projets de façon professionnelle », a expliqué le Ministre José Didier Tonato. Dans son allocution, le Ministre du Cadre de vie n’a pas manqué de rappeler aux chefs d’entreprises le démarrage effectif de certains projets phares du gouvernement, ce qui incite à passer à la réalisation d’autres projets de développement qui couvrent tous les secteurs d’activités. Il a ensuite convié les chefs d’entreprises et directeurs de bureaux d’études à découvrir les opportunités que pourra leur offrir la Simau afin de rendre plus efficaces leurs actions, accéder aux projets de développement du Pag et nouer de nombreux partenariats avec les autres structures locales comme internationales. « C’est un levier pour vos entreprises à divers niveaux en participant aux appels d’offres, en nouant des partenariats avec des groupes étrangers et offrir d’autres opportunités. La mise en œuvre du PAG ne laissera personne de côté. Les entreprises béninoises sont aussi concernées que les entreprises étrangères et nous souhaitons qu’il y ait un partenariat de compétences », a-t-il indiqué.

Les projets de la Simau
La Simau a pour objet toutes activités se rapportant à la maîtrise d’ouvrages publics, la promotion immobilière, la construction et l’aménagement urbain. Elle s’est procuré un portefeuille de 6 projets du Programme d’actions du gouvernement (Pag), à savoir : la construction de 20.000 logements de type F4 dans 14 villes du Bénin répartie en deux phases. La première qui est en cours, concerne la viabilisation des sites de construction de 12.049 logements dont 10.849 à Ouèdo, 250 à Porto-Novo et 500 à Parakou. On y retrouve également les projets de construction de la « cité ministérielle » sur une étendue de 5 hectares comportant une dizaine de bâtiments et dont l’appel d’offre est déjà lancé, le marché de gros construit sur un site de 160 hectares pour transférer le marché Dantokpa à Abomey-Calavi, l’empotage, le pôle de viande, les entrepôts frigorifiques, et autres. Parmi les projets de la Simau figurent également la construction du Centre des affaires maritimes pour permettre la modernisation et le réaménagement de l’espace portuaire, et enfin, le projet de vente de sable marin pour le compte de l’Etat béninois. Plusieurs projets d’opportunités présentés par Achille Houssou du Bai, ont également suscité l’engouement des chefs d’entreprises et directeurs de bureaux d’études, dans les secteurs du tourisme, du cadre de vie, de l’éducation et autres.

Ils ont dit

José Didier Tonato, Ministre du Cadre de vie et du développement durable: « Plusieurs opportunités de partenariat s’offrent désormais à nos entreprises »

« Le PAG est le programme par lequel le gouvernement veut conduire le développement du Bénin sur les cinq prochaines années. Comme son nom l’indique, la Simau est la société immobilière et d’aménagement urbain et qui dit promotion immobilière dit également réalisations d’infrastructures, de voirie et d’aménagement urbain. La Simau est une structure de droit privé dans laquelle l’Etat est actionnaire avec un certain nombre de partenaires qui ne sont pas pris au hasard. Il y a le groupe Duval qui est un groupe français de renommée internationale dans la promotion immobilière qui est notre partenaire technique de référence. C’est un groupe qui sait faire de la promotion immobilière. Il y a aussi la Boad qui est une banque sous régionale, propriétaire de la Simau, et également une vingtaine de banques et de sociétés d’assurance béninoises qui sont dans le capital de la Simau. C’est une société de droit privé par laquelle nous allons conduire un certain nombre de projets, les infrastructures qui restent dans le patrimoine de l’Etat et qui seront réalisées et gérées par la Simau pour le compte de l’Etat. C’est un outil de mise en œuvre opérationnelle et efficace des programmes du Pag et surtout de gestion immobilière. On n’a jamais fait autant la promotion des entreprises béninoises que maintenant, parce qu’il y a autant d’opportunités que nous n’avons pas assez de candidats pour répondre à nos offres. Il y a des opportunités de partenariat qui s’offrent à nos entreprises et les projets qui sont déjà en cours démontrent que les bureaux d’études béninois et les entreprises béninoises sont présentes sur le terrain ».

Jérôme Courbon, Directeur de la Simau: « Baisser les coûts des logements »
« Le gouvernement a déjà confié à la Simau le projet de construction de 20.000 logements. Dans un premier temps, la Simau va assurer la maitrise d’ouvrage déléguée de ces logements c’est-à-dire conduire leur construction. Elle va s’occuper ensuite de la commercialisation de ces logements par des méthodes qui sont déjà mises au point. Vu la mise en place des mécanismes de crédits, la Simau va assurer l’exploitation des 20.000 logements, c’est-à-dire, la gestion de la propriété en tant que propriétaire, assurer la gestion technique et la gestion administrative de la copropriété pour assurer la pérennité et la mise en place de services à disposition de tous les habitants de la zone aménagée dans le cadre des 20.000 logements. Il y a un déficit de plus de 320.000 logements qui manquent au Bénin. L’impulsion qu’a voulu donner le gouvernement, c’est à la fois en termes de rapidité, d’améliorer la production des logements au Bénin et faire en sorte de baisser les coûts pour que ces logements soient abordables au plus grand nombre de citoyens. Le seul moyen d’atteindre cet objectif c’est de faire rentrer au Bénin de nouvelles technologies qui nécessitent des investissements pour atteindre ces objectifs. Les appels d’offres lancés sont des appels d’offres internationaux pour que des partenaires puissent amener ces technologies et moyens qui, associés à des moyens locaux, doivent permettre d’atteindre les objectifs visés».

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *