.
.

Le triomphe de la vérité

.

Deuil national: Décès de Marcel de Souza à Paris, une énorme perte


L’ancien président de l’organisation régionale, Marcel de Souza

La triste nouvelle est tombée hier tôt le matin. Marcel de Souza n’est plus. Émérite cadre du Bénin et ancien haut fonctionnaire international, l’homme a tiré la révérence dans la nuit du mardi, des suites d’une crise cardiaque à Paris, selon des sources proches de sa famille. Encore très en forme, Marcel de Souza s’en est allé ainsi à l’âge de 65 ans, laissant cette noble famille de Ouidah et tout un peuple, inconsolables.
Beau frère de l’ex-président de la République du Bénin, Boni Yayi, cet ancien directeur national de la Bceao, ex ministre béninois du plan et de la prospective et récemment président de la commission Cedeao, aura marqué des esprits d’ici et d’ailleurs par sa fougue au travail, son combat pour la justice et ses innombrables implications dans les stratégies de développement du Bénin. Cet économiste bon teint demeure l’une des rares compétences béninoises dont le mérite a atteint des niveaux insoupçonnables parce qu’il y a aujourd’hui, en Afrique et dans le monde de grandes décisions en matière économique qui n’ont pas échappé à ses contributions de qualité.
Au plan politique au Bénin, le regretté Marcel de Souza s’est également fait un nom, avec sa participation à la présidentielle 2016 sous l’égide du parti Front républicain pour une alternative patriotique (Frap) qu’il dirigeait dans le temps.
Neveu du Feu patriarche Mgr Isidore de Souza, acteur majeur de la Conférence nationale des forces vives de la nation de février 1990, Marcel de Souza, s’identifiait régulièrement à ce grand homme de Dieu, qui pour lui, n’était pas qu’un simple oncle, mais son maître à penser.
Son départ de ce monde constitue une énorme perte pour le Bénin qu’il n’a pas fini de servir par ses excellentes contributions pour un réel épanouissement du peuple tout entier. Ce digne fils, connu et respecté dans les grands milieux financiers internationaux depuis de longues années aura réussi, en tout cas, à rehausser l’image de son pays, avec surtout sa nomination à la tête de la Commission Cedeao, il y a quelques années par les chefs de l’Etat de la sous-région. L’une de ses dernières prestigieuses missions qu’il a brillamment assumées, selon les nombreux témoignages des ressortissants des pays membres.
Marcel de Souza part de ce monde plutôt que prévu, mais laisse un immense souvenir sur son parcours si riche et si productif pour son cher Bénin qu’il aimait tant. Que son âme repose en paix.

Christian Tchanou

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *