.
.

Le triomphe de la vérité

.

Symposium des plateformes sanitaires du secteur de la santé: Des dizaines de médecins formés sur le syndrome de l’apnée du sommeil


Quelques équipements en exposition

La formation sur le syndrome de l’apnée du sommeil initiée dans le cadre du symposium des plateformes sanitaires du secteur de la santé, s’est poursuivie ce 12 juillet à Sun Beach Hotel. A cette occasion, les médecins venus des pays membres de la Cedeao ont été formés, afin d’aider la population à lutter contre cette maladiemortelle qui devient de plus en plus récurrente.

Apporter un plus au système de santé dans l’espace Cedeao et présenter toutes les nouvelles technologies qui permettent de diagnostiquer l’apnée du sommeil, la traiter et accompagner les patients. Tel est l’objectif visé par les initiateurs du « Benin International Medical Salon (Bims) »en initiant cette formation à l’intention de nombreux praticiens. Pour le Président de la société Médi Conseils Group Jean-Yves Sagbo, la spécialité du sommeil est très mal connue dans la sous-région, notamment au Bénin. C’est pourquoi, il a sollicité le Cardiologue spécialiste du sommeil, Jean Pierre Baroin afin qu’il échange avec les pédiatres, les cardiologues, les médecins internistes, les médecins généralistes, les dentistes et autres qui prennent part au Bims 2019. Pour le Cardiologue Jean Pierre Baroin, l’apnée du sommeil est une maladie transversale qui interpelle tous les spécialistes de la santé. Dans sa présentation, il a défini l’apnée du sommeil comme des arrêts de la respiration qui surviennent durant le sommeil et qui ont des conséquences sur la qualité du sommeil, des complications au niveau cardio-vasculaire qui entraînent des conséquences dangereuses, notamment pour la conduite automobile. Cette maladie est causée par de nombreux facteurs anatomiques dont entre autres l’obésité, l’âge etc. Elle se manifeste souvent la nuit à travers le ronflement, l’arrêt de la respiration, l’envie persistante d’aller aux toilettes, des sensations d’étouffement, la fatigue, la somnolence, les troubles du mémoire, les troubles du caractère, la dépression et la liste n’est pas exhaustive. L’apnée du sommeil, précise Docteur Jean Pierre Baroin, peut également affecter la vie sexuelle. « D’abord, les personnes qui dorment mal sont souvent des personnes fatiguées, qui sont moins dynamiques et qui peuvent souffrir des troubles de la libido », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que chez l’homme, cette pathologie peut favoriser les problèmes d’érection.Son traitement nécessite une collaboration multidisciplinaire entre les différents praticiens du secteur de la santé. « Il faut une approche multidisciplinaire pour traiter cette maladie. « On va prendre le patient en charge dans sa globalité. On va faire intervenir parfois plusieurs spécialités, ensuite traiter toutes les maladies associées et utiliser un appareil spécialement conçu pour les patients qui souffrent de l’apnée du sommeil », a fait savoir Docteur Jean Pierre Baroin. A en croire le Président de Médi Conseils Group, Jean-Yves Sagbo, les différents équipements qui entrent en ligne de compte pour le traitement de cette maladie, sont proposés par sa société. « Dès que les médecins font le diagnostic et expriment le besoin d’équipements pour le patient, on fournit l’équipement et apprend au patient comment l’utiliser », a confié le Président de Médi Conseils Group.

Le Bims, un creuset d’échanges entre les participants et les exposants

Le « Benin International Medical Salon (Bims) » est l’activité principale ayant marqué cette rencontre internationale des acteurs du secteur sanitaire. Démarré le mercredi 10 juillet, ce salon a été un véritable lieu de rencontre entre les producteurs de matériels médicaux et les consommateurs. Des dizaines de stands animés par des équipes de différentes firmes, ont été érigés pour permettre aux participants non seulement de voir lesdits matériels, mais aussi de prendre des renseignements sur le fonctionnement des équipements. « Notre société est basée à Comè et nous faisons les équipements et dispositifs médicaux et les consommables », a indiqué l’ingénieur médical Franck Dofia, responsable du stand de la Société EsorIka Sarl, qui ajoute que son équipe représente plusieurs fabricants de d’équipements médicaux basés au Vietnam, au Portugal et dans d’autres pays. Même si celui-ci n’a pas effectué des ventes sur place, il se réjouit de l’affluence qu’il a observée durant les trois jours d’exposition. « Il y a eu beaucoup d’affluence et j’ai une liste de 76 participants avec laquelle je vais repartir afin de les contacter après.Ils ont été vraiment intéressés par nos équipements », a-t-il expliqué. A côté de ce stand se trouve le stand KEA, une startup médicale. Richard Kèkè, un participant, à sa sortie de ce stand confie que l’application est une révolution pour aider les gens à connaître leur carte d’identité médicale et disposer de son carnet de soins électronique universelle en temps réel. Un peu plus loin, Hermine Hounsounou, animatrice du stand Vital ora indiqué que l’huile Vital or est produite par la société des huileries du Bénin (SHB). Elle est faite à base de graines de coton et comporte d’acides gras qui sont essentiels au développement et aux besoins énergétiques. Hermine a par ailleurs souligné qu’elle a vendu quelques bouteilles de sa marchandise.

Laurent D. Kossouho

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *