.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coopération sino-béninoise: Des journalistes béninois outillés sur le fonctionnement des médias chinois


A travers un séminaire de formation tenu à Béijing en Chine, la République Populaire de Chine a partagé avec une vingtaine de professionnels de médias béninois, son développement technologique remarquable dans le domaine des médias. Ce séminaire s’est déroulé du 18 juin au 8 juillet 2019.

« La coopération et le développement des médias » est le thème sous lequel des professionnels dans le domaine des médias ont suivi rigoureusement durant trois semaines un séminaire de formation à leur attention. L’objectif général de ce séminaire, est de montrer aux professionnels des médias béninois, l’expérience et l’avancée des médias chinois afin de contribuer au développement de leur secteur d’activité. Plusieurs personnalités chinoises, notamment des professeurs d’université comme Li Hongfeng, Xu Tiedin et Sun Jiwen, ancien Ambassadeur chinois au Gabon pour ne citer que ceux-là, ont animé des conférences avec les professionnels des médias béninois. Des échanges qui retracent le parcours de la Chine sur tous les plans pour démontrer la vraie Chine d’aujourd’hui, la Chine qui avance, qui réussit grâce à son peuple croyant en ses potentialités. Des visites d’entreprises dans le domaine des médias que dans les milieux culturels suivies de communications ont été également effectuées à Béijing comme à Yunnan, une province de la Chine. Au nombre de ces structures visitées, on peut noter China Daily, le journal de l’Etat, CCTV, la Radio Chine Internationale, le musée de la capitale et la grande muraille à Pékin et à Yunnan, l’imposant site touristique de l’ethnie yi a été visité, les grandes entreprises de médias comme Yunnan médias groupe, le journal Chuncheng et le centre international de commerce d’adjudication des fleurs de Kunming. « La Chine a inversé la tendance en quelques années seulement et devient la vitrine mondiale où tout le monde vient se mirer », a déclaré Wabi Boukari, le chef de la délégation des professionnels des médias béninois à ce séminaire de formation lors de son allocution à la cérémonie de clôture. Il n’a pas manqué de saluer la grandeur des groupes de médias visités qui ont su prendre les taureaux par les cornes dans leur rôle d’informer, d’éduquer et de divertir afin d’être véritablement au service du peuple avec leur renforcement par les nouveaux médias. L’amitié entre la Chine et l’Afrique est si étroite malgré la longue distance parce que les processus de développement se ressemblent. C’est la raison fondamentale de l’intensification de la coopération entre les pays africains surtout avec le Bénin dans le domaine des médias, selon le Directeur adjoint du centre de formation du groupe de publication international de Chine (CIPG Training Center), Li Hengtian, organisateur du présent séminaire de formation. C’est donc sur une note de fierté et de satisfaction que les activités du séminaire sont clôturées dans l’espoir d’un développement des médias au Bénin avec le renforcement de la coopération sino-béninoise.

Alphonse KOUNOUHO, envoyé spécial en Chine

 

Ils ont dit

Li Hengtian, Directeur adjoint du CIPG
Je remercie tous les participants à ce séminaire organisé à l’intention des professionnels dans le domaine des médias de la république du Bénin par le gouvernement chinois de leur assiduité à toutes les activités à Béijing comme dans la province de Yunnan. Je salue aussi le dévouement des participants d’établir une collaboration avec les médias chinois et j’espère un lien étroit entre les médias des deux pays. Aujourd’hui, le monde est dans un contexte de protectionnisme mais le gouvernement chinois lutte contre cela. L’occident ne détient pas toujours la vérité des choses. Ce sont les professionnels des médias qui ont visité et ont découvert la vraie Chine et j’espère que les participants partageront l’expérience vécue et la réalité des choses avec la population béninoise dans leurs différents reportages.C’est d’ailleurs pourquoi, je salue la création de l’Association des médias pour la coopération sino-béninoise, une plateforme qui permettra aux médias des deux pays d’accélérer leur collaboration.

Joël Yanclo, journaliste au journal l’Economiste,
Après vingt jour de formation sur l’évolution des médias chinois, je pense que nous qui sommes professionnels des médias au Bénin avons beaucoup appris surtout dans le domaine des nouveaux médias. Nous avons vu à quel niveau se trouvent les médias chinois aujourd’hui et qu’est-ce que nous pouvons en tirer pour pourvoir évoluer dans l’exercice de notre profession au Bénin. Nous avons également mis au contact des dernières innovations chinoises pour le développement notamment l’initiative « une ceinture, une route », la communauté du destin commun. Nous, professionnels des médias sommes appelés à porter ces initiatives aux populations. C’est une méthode de développement d’inspiration chinoise qui doit mieux inspirer les dirigeants béninois et africains en général pour pouvoir mieux concevoir les programmes et autres plans de développement. Aussi, je peux retenir que l’un des actes majeurs de ce séminaire est la volonté spontanée des journalistes béninois qui ont participé à cette formation de se mettre ensemble pour pouvoir mieux coordonner les informations aux activités entre la Chine et le Bénin à travers la constitution d’un réseau appelé l’Association des médias pour la coopération sino-béninoise. C’est une bonne initiative que nous les journalistes devronsœuvrer à porter le plus loin possible pour un mieux-être des deux populations et la population béninoise a beaucoup plus à bénéficier de cettecollaboration.

Inès Gnimagnon Kobo, Directrice de la coopération et de la communication à la Haac,
Je suis contente d’avoir participé à ce séminaire de formation en Chine avec les professionnels des médias. Ensemble, nous avons découvert la Chine et j’ai l’espoir qu’à partir de maintenant, les informations sur la Chine seront relayées au Bénin de façon véridique parce qu’ils sont allés à la vraie source de l’information et nous avons partagé avec eux le vécu ici en Chine, puis nous savons à présent ce qu’il pense désormais de la coopération entre la Chine et le Bénin. En ce qui concerne la Haac, je crois que la mission de la Haac est de promouvoir la liberté de la presse et de défendre les droits des journalistes. Donc, en ce sens, nous mettrons en œuvre tout un plan de renforcement de capacités des journalistes en collaboration avec les associations faitières et à travers la visite des médias chinois et voyant le dynamisme d’évolution de ces médias, nous notons déjà que la coopération avec le médias chinois seront très bénéfiques aux médias béninois.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *