.
.

Le triomphe de la vérité

.

Concours « Meilleurs dessins d’enfants édition 2019 »: Le PAM récompense les cinq premiers


Les lauréats de l’édition 2019 du concours « Meilleurs dessins d’enfants », organisé par le bureau du Programme alimentaire mondial (PAM) au Bénin,pour révéler le talent des enfants à travers la compréhension qu’ils ont de l’alimentation scolaire,sont entrés en possession de leurs lots. Ils ont reçu leurs prix ce mardi, 9 juillet, au terme d’une cérémonie organisée au siège du PAM à Cotonou en présence du ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, et du représentant résident du PAM au Bénin, Guy Adoua.

« Que représente un repas scolaire pour toi ? ». C’est le thème retenu cette année pour ce concours organisé à l’intention des écoles disposant d’une cantine.Appelés à se laisser à leur imagination et leur esprit créatif en proposant des dessins montrant leur perception d’un repas scolaire, les écoliers des départements de l’Atlantique, du Borgou et des Collines, retenus après un tirage au sort pour cette compétition, s’en sont donné à cœur joie.303 écoles ont pris part à la compétition. Elles ont soumis au total1515 dessins à l’appréciation d’un jury. Composé,entre autres, du ministère des enseignements maternel et primaire, du PAM et de ses Ong partenaires, celui-ci en a retenu 05 parmi les 15 meilleurs. Au terme de ce processus d’évaluation, Florent Daté, Lambert Hounguè, Chérif Koudi, Salifou Gbéti Djobo et Sambo Démo Boukari ont tiré leur épingle du jeu. Chacun a reçu une attestation, un sac d’écolier et des fournitures scolaires. Leurs écoles de provenance ont aussi été récompensées avec un dictionnaire, des manuels scolaires et un globe terrestre. Rassemblés dans la salle de réunion du PAM ce mardi à l’occasion de la remise de leurs prix, les gagnants ont exprimé par la voix de leur porte-parole, Chérif Koudi, leurs remerciements aux organisateurs et plaidé pour l’extension des cantines à toutes les écoles du Bénin. « Mon école a une cantine. A midi, nous mangeons le repas que préparent les mamans. Ce repas est délicieux. Avant, nous étions obligés de rentrer à la maison et on souffrait de faim.Je dis merci à ceux qui ont doté mon école d’une cantine. Ils n’ont qu’à continuer ainsi » a témoigné, joyeux, le jeune Chérif, élève en classe de Cm2 à l’école primaire publique (EPP) de WariMaro, dans la commune de Tchaourou, département des Collines. Le ministre Karimou, qui a salué le talent artistique des écoliers qui ont su donner le meilleur d’eux-mêmes, les a encouragés à poursuivre dans cette lancée.« Les dessins qui ont été proposés par chacun des enfants constituent pour nous un message » a pour sa part déclaré Guy Adoua qui a souligné l’opportunité d’échanges entreles bénéficiaires du Programme national de l’alimentation scolaire intégré (PNASI) et le PAM que revêt ce concours.

La cantine, précieux partenaire pour l’éducation

La cérémonie de remise de lots a été l’occasion pour les directeurs d’écoles, présents aux côtés des récipiendaires, de dire l’impact des cantines sur les élèves.

 

Ils ont dit

Calixte Vieyra, directeur de l’EPP WariMaro

« Avec la cantine, les choses ont changé »

« Dans le passé, il n’y avait pas de cantine dans mon école. Les résultats étaient décevants parce qu’onne peut inculquer lesavoir à un enfant qui a faim. Avec la cantine, les choses ont changé et beaucoup de parents me demandent même le gris-gris que j’utilise pour obtenir ces bons résultats. Ce n’est pas un gris-gris. Il suffit de mettre l’enfant dans les circonstances idéales pour qu’il donne de bons résultats ».

Rodolphe A Acakpo, directeur de l’EPP BoukaGando, Kalalé dans le Borgou

« La cantine scolaire a sauvé beaucoup de gens »

« La cantine scolaire a sauvé beaucoup de gens, aussi bien les élèves et leurs parents que les enseignants. Avec les cantines, les écoles ont commencé à avoir beaucoup d’effectifs. Le temps perdu auparavant ne l’est plus. Avant, dès 10 heures, à cause de la faim, beaucoup d’élèves s’endormaient en classe en plein cours. Tout a changé aujourd’hui avec l’avènement de la cantine. Il leur suffit d’apercevoir les mamans chargées de la préparation des repas aller et venir pour être ragaillardis. Quand ils mangent à midi, on arrive à les maintenir à l’école. Ils n’ont plus à parcourir de longs kilomètres pour aller à la maison et les résultats changent d’année en année. C’est quelque chose à encourager et on doit féliciter le Gouvernement et le PAM pour ce qu’ils font aux enfants »

 

Rang, nom et prénoms, note et département des lauréats

 1er DjoboGbétiSalifou ; 17/20 ; Borgou

2eBoukariSambo Démo ; 16/20 ; Borgou

3e Daté Florent ; 15/20 ; Collines

4eHounguè Lambert ; 14,5/20 ; Atlantique

5eKoudi Chérif ; 14/20 ; Borgou

Flore NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *