.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ordination au séminaire Saint Gall sous la présidence de l’Evêque d’Atakpamè (Togo): L’Abbé Dieu-Donné Sègla élevé au rang de Diacre


L’un des serviteurs de l’Eglise Catholique vient une fois encore de franchir une étape dans l’accomplissement de sa vocation sacerdotale. L’Abbé Dieu-Donné Sègla, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a rejoint le cercle des Diacres ce dimanche 23 juin 2019, jour de la fête du Saint Sacrement. C’était à l’occasion du rite d’admission, collations du lectorat de l’acolytat et ordination diaconale qui s’est tenue dans la chapelle du séminaire Saint Gallde Ouidah. La messe dite par Monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan, Evêque d’Atakpamè (Togo), s’est déroulée en présence du Recteur du Grand Séminaire Saint Gall, le Père Raymond Sobakin, de plusieurs prêtres concélébrants, des condisciples du tout nouveau Diacre, de ses parents, amis et de plusieurs fidèles de l’Eglise. Démarrée à 9h30 minutes, cette célébration eucharistique a été marquée par une homélie axée sur l’évangile selon Saint Luc en son chapitre 9, verset 11 b à 17. Dans son développement, Monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan a prodigué de sages conseils aux candidats au rite d’admission, collations du lectorat de l’acolytat ainsi qu’au candidat à l’ordination diaconale, l’Abbé Dieu-Donné Sègla, afin que celui-ci reste fidèle à sa vocation. En outre, l’Evêque d’Atakpamè (Togo),président de cette célébration l’a fortement exhorté au strict respect de son engagement à se consacrer à Dieu tout au long de sa mission pastorale qui commence. En lui souhaitant une abondante et florissante mission, Monseigneur Nicodème Barrigah-Benissan a prié pour que l’Esprit Saint protège son nouveau berger avant d’inviter la communauté chrétienne à beaucoup prier pour l’Abbé Dieu-Donné Sègla. Le nouveau Diacre a, pour sa part, remercié ses supérieurs, en l’occurrence, ceux du Grand Séminaire pour la qualité de la formation dont il a bénéficié avec ses condisciples. Il n’a pas manqué de saluer l’assistance pour avoir fait le déplacement, une marque degrande affection à son égard avant de de demander à la communauté chrétienne de les recommander instamment à leurs prières « Priez, priez intensément pour nous, car nous ne sommes qu’à une étape du chemin ! Priez pour nous, afin que notre vie s’arrime au quotidien à l’Evangile du Christ ! Priez enfin pour que vos yeux qui contemplent en nous les merveilles de Dieu aujourd’hui, aient la grâce de contempler d’autres merveilles plus grandes encore et de rendre grâce à Dieu », a conclu l’abbé SEGLA avant d’entrer séance tenante, dans la plénitude de ses fonctions aux côtés du président de cette célébration, Monseigneur Nicodème BARRIGAH, sous les yeux vigilants du Révérend Père Raymond SOBAKIN, recteur du Séminaire, des Révérends Pères concélébrants.

Laurent D. KOSSOUHO

 

Lire ci-dessous l’intégralité des propos du nouveau Diacre, l’Abbé Dieu-Donné Sègla

Il est bon de rendre grâce au Seigneur, de chanter pour le Nom du Dieu Très-Haut ; d’annoncer dès le matin son amour, sa fidélité au long des nuits !
Excellence Monseigneur Nicodème BARRIGAH, évêque d’Atakpamè, président de cette célébration,
Révérend Père Raymond SOBAKIN, recteur de notre Séminaire,
Révérends Pères formateurs,
Révérends Pères concélébrants,
Affectionnés frères séminaristes et vous tous ici présents, en vos rangs et qualités distingués ;

S’il est bon de cacher les secrets des rois, il convient de dire les merveilles de Dieu ; et ce matin, ce n’est ni sur la lyre à dix cordes et sur la harpe, ni sur un murmure de cithare que nous rendons grâce au Seigneur, que nous clamons et proclamons ses merveilles ici et maintenant, mais tout simplement par nos pauvres voix et de tout notre être. Nous rendons donc grâce à Dieu pour ses merveilles, les merveilles de son amour, les merveilles de sa fidélité ! Les signes palpables de ces merveilles sont ces jeunes que vous avez vus s’avancer vers l’autel il y a un instant, nous à qui le Seigneur a voulu faire miséricorde en revêtant les uns du manteau de l’innocence, de la robe de la charité et en les instituant lecteurs, en donnant à d’autres de se rapprocher plus encore du sacré par le ministère de l’acolytat et à un autre encore d’entrer dans l’ordre des diacres. Nul d’entre nous ne peut s’estimer digne de la grâce reçue en ce jour ; cette grâce n’est aucunement le fruit de nos mérites encore moins l’aboutissement de nos efforts : c’est un don gratuit du Dieu qui nous aime et qui seul est fidèle ! A lui soient la gloire, l’honneur et la puissance, maintenant et à jamais.
En rendant grâce à Dieu, c’est à vos pieds, Excellence Monseigneur Nicodème BARRIGAH, que nous venons déposer la gerbe de notre gratitude, pour avoir accepté d’être le canal par lequel la grâce de Dieu en nous, aujourd’hui, s’est faite efficiente. Merci d’avoir accepté de braver la distance qui sépare votre diocèse, votre pays du nôtre pour venir jusque dans cette maison qui vous a formés, et qui nous forme nous aujourd’hui. Nous contemplons dans votre geste, le signe éclatant de l’universalité, de l’unité et de l’unicité de l’Eglise ; avec vous, nous pouvons chanter que notre Dieu est effectivement le Dieu des grands espaces et des larges horizons !
Et vous bien-aimés Pères formateurs, qui avez la lourde et combien délicate mission de notre éducation, recevez aussi l’expression de notre sincère et filiale reconnaissance. Si Dieu nous a fait confiance en nous appelant, vous avez à votre tour risqué la confiance et confirmé cet appel en nous permettant de faire un pas de plus sur le chemin de l’accomplissement de notre vocation. Que la grâce de Dieu ne vous fasse jamais défaut dans l’accomplissement de votre tâche, tâche devenue encore plus compliquée et astreignante, au regard des situations que traverse l’Eglise de notre temps.
Permettez-nous de dire un merci encore plus spécial au Révérend Père Ghislain SANNY qui a accepté de nous préparer spirituellement à vivre les événements de ce jour. A travers votre retraite de haute portée exégétique et théologique, vous avez ravivé en nous cher Père, la flamme de l’amour de la Parole de Dieu, pour garder pur notre chemin. En priant Dieu de vous bénir, nous le prions en même temps de tenir allumée en nos cœurs, la lampe de cette Parole, car la flamme en nous est encore si fragile…
Merci à tous les Pères qui, en dépit des exigences d’une journée dominicale comme celle-ci, ont choisi d’être des nôtres, pour chanter l’amour, la fidélité et la miséricorde de Dieu. A vous tous, religieux et religieuses, parents, amis, bienfaiteurs, frères séminaristes, venus si nombreux nous entourer de votre sollicitude, merci. Nous sommes également pleins de reconnaissance à l’égard de tous ceux qui, de loin ou de près, ont œuvré dans le silence et la discrétion à la beauté des événements de ce jour, tous ces travailleurs de l’ombre que seul Dieu connaît. Que ce Dieu lui-même vous donne à la mesure de son amour pour vous.
Du reste, nous nous recommandons instamment à vos prières. Priez, priez intensément pour nous, car nous ne sommes qu’à une étape du chemin ! Priez pour nous, afin que notre vie s’arrime au quotidien à l’Evangile du Christ ! Priez enfin pour que vos yeux qui contemplent en nous les merveilles de Dieu aujourd’hui, aient la grâce de contempler d’autres merveilles plus grandes encore et de rendre grâce à Dieu,
Puisqu’ il est bon et il sera toujours bon de rendre grâce au Seigneur, de chanter pour le Nom du Dieu Très-Haut ; d’annoncer dès le matin son amour, sa fidélité au long des nuits, car s’il faut dire les secrets des rois, il est bon de dire les merveilles de Dieu.

Le Seigneur soit avec vous !

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *