.
.

Le triomphe de la vérité

.

Amélioration des conditions nutritionnelles et d’apprentissage: Educo et le PAM assurent l’approvisionnent en eau potable de 13 écoles primaires du Borgou


L’Organisation non gouvernementale Educo et le Programme alimentaire mondial (PAM) se sont engagés, ce mardi 25 juin dans les locaux d’Educo à Cotonou, à améliorer l’accès à l’eau potable en milieu scolaire rural au Bénin. Les deux parties ont matérialisé cet engagement par  la mise en œuvre conjointe du « Projet d’amélioration des conditions nutritionnelles et d’apprentissage des élèves dans le département du Borgou». La signature de convention du projet est intervenue entre le directeur national d’Educo Bénin, Souleymane Ouédraogo, et Guy Adoua, le représentant résident du PAM en présence du directeur de l’alimentation scolaire, Elisée Oussou, du coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin, Siaka Coulibaly, et du représentant de l’Unicef au Bénin, chef de file des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation, Claudes Kamenga. Le projet, qui s’attaque aux causes profondes du décrochage scolaire, de la malnutrition et de la faim, vise à contribuer à un meilleur accès à l’eau potable en milieu scolaire dans les zones défavorisées afin d’améliorer les conditions nutritionnelles et d’apprentissage des élèves. D’un coût de 37 millions de francs CFA, il cible spécifiquement 13 écoles primaires publiques bénéficiaires du Programme national d’alimentation scolaire intégré (PNASI) dont 6 dans la commune de Sinendé, et 7 dans celle de Bembéréké. Le choix des écoles a été fait de manière concertée par les deux parties. Le projet est axé sur les cinq principales composantes que sont la réalisation de 04 forages ; le raccordement de 02 écoles  en eau potable ; la mise en place de 13 jardins scolaires ; la mise en place d’un dispositif de pérennisation des ouvrages et le suivi et gestion de la coordination du projet. « Ce projet, à moyen terme permettra de résorber le déficit d’eau pour 1350 élèves bénéficiaires directs, d’améliorer les conditions nutritionnelles de3039 élèves à travers les jardins scolaires et la qualité des repas servis dans les cantines ; d’améliorer les indicateurs de scolarisation avec une baisse du taux d’abandon, une amélioration du taux de fréquentation, une amélioration des conditions d’apprentissage », a déclaré  Souleymane Ouédraogo dans son allocution. Siaka Coulibaly a quant à lui salué l’engagement d’Educo à « assister une fois encore le gouvernement du Bénin à travers le PAM dans sa lutte pour l’atteinte pour l’Objectif de développement durable 2 qui porte sur la faim zéro et l’Objectif 4 portant sur la qualité de l’éducation.  Siaka Coulibaly n’a pas caché sa fierté de voir « Educo et le PAM unir leurs efforts de renforcer la synergie de leurs interventions afin de promouvoir la qualité et la durabilité de leurs programmes respectifs qui conduisent à l’amélioration des conditions de vie des populations, particulièrement en matière d’éducation, d’alimentation scolaire, de nutrition et d’accès à l’eau potable dans les écoles disposant de cantines  et ce, en complément à des efforts déployés par le gouvernement du Bénin ». A en croire Souleymane Ouédraogo, le projet, qui démarre à compter de cette signature, accorde une part belle à travailler à mettre en place un dispositif de pérennisation qui se fera en partenariat avec le PAM. ONG de coopération pour le développement et l’action humanitaire qui agit en faveur des enfants, pour la défense de leurs droits, spécialement le droit à recevoir une éducation de qualité, Educo a plus de 25 ans d’existence et travaille dans 15 pays. Educo, qui s’est donné la mission de travailler avec les enfants et leur entourage pour une société plus juste, équitable, qui garantisse leurs droits et leur bien-être, a démarré ses actions au Bénin depuis 2011. En 2013, l’ONG s’est officiellement installée dans le pays afin de se rapprocher davantage des parties prenantes de ses actions. Depuis 2011, Educo y a financé environ 28 projets, aussi bien techniquement que financièrement.

Flore NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *