.
.

Le triomphe de la vérité

.

Alimentation scolaire: Les Pays-Bas appuient le PAM avec un projet de 6,5 milliards de francs CFA


 

L’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas au Bénin,Harry van Dijk, et le représentant-résident du Programme alimentaire mondial (PAM) au Bénin, Guy Adoua, ont procédé le lundi 24 juin, à l’Ecole primaire publique (EPP) de Tanwé-Ouassa, dans la commune de Zogbodomey, à la signature d’un accord de partenariat en faveur de l’alimentation scolaire au Bénin. A travers cet accord, les Pays-Bas s’engagent à  financer, sur une période de cinq ans, un projet d’alimentation scolaire intégré grâce auquel 68 000 élèves de 294 écoles primaires publiques du Bénin recevront un repas chaud chaque jour de classe, de septembre 2019 à décembre 2023. 

Environ 6,5 milliards de francs CFA. C’est le montant de ce projet qui sera mis en œuvre par le PAM en collaboration avec le gouvernement béninois. L’objectif du projet est d’«offrir des aliments sains et nutritifs aux enfants en âge d’être scolarisés en utilisant l’alimentation scolaire comme point de départ pour la promotion de l’éducation, de la nutrition et des services sociaux de base dans les écoles et les communautés ciblées». Les bénéficiaires directs du projet sont 67945 élèves de 294 écoles primaires publiques des départements du Zou, de l’Atacora, du Borgou, du Couffo et du Plateau qui, de septembre 2019 au 31 décembre 2023,se verront offrir par le PAM,chaque jour de classe, un repas nutritif. Au cours de ses cinq années de mise en œuvre, le projet aidera aussi à renforcer l’accès au marché et les capacités de production de plus de 2200 petits producteurs et acteurs locaux de la transformation agro-alimentaire.  Ces derniers seront soutenus afin de pouvoir satisfaire aux demandes en vivres de 70 cantines scolaires. Cette signature qui intervient moins d’un an après la table ronde du 18 juillet 2018 sur l’alimentation scolaire au Bénin, vient concrétiser les engagements des partenaires techniques et financiers et renforcer la coopération entre le Royaume des Pays-Bas et le Bénin. Au cours de la cérémonie de lundi dernier, les bénéficiaires, par la voix de leur porte-parole, ainsi que le maire de la commune et Cécile AtakpaHounsa, la directrice de l’école, ont dit leur joie et remercié le Royaume des Pays-Bas et le PAM pour leur engagement sans faille en faveur de l’éducation et de l’amélioration de la nutrition et la santé des écoliers du Bénin. A noter que plusieurs personnalités dont le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, et le coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin,  Siaka Coulibaly, ont effectué le déplacement de Tanwé-Ouassa.

Flore S. NOBIME

 

Ils ont dit

Salimane Karimou, ministre des enseignements maternel et primaire

« Je ne doute pas un seul instant de la capacité, de la disponibilité et du professionnalisme du PAM »

Je ne doute pas un seul instant de la capacité, de la disponibilité et du professionnalisme du PAM à satisfaire avec efficacité et efficience aux attentes du Royaume des Pays-Bas telles que définies dans l’accord de financement. Je voudrais, au nom du gouvernement béninois réitérer la reconnaissance de l’Etatbéninois au Royaume des Pays-Bas, à ses plus hautes autorités ainsi qu’à l’ensemble des partenaires au développement pour le soutien et la grande disponibilité qu’ils n’ont cessé de manifester à l’égard de notre pays et de notre système éducatif ».

 

Harry van Dijk, ambassadeur des Pays-Bas

« Je souhaite plein succès à ce projet, pour le bien-être des enfants du Bénin »

« La malnutrition et l’insécurité alimentaire affectent à peu près 1 million de personnes au Bénin. Il y a donc de centaines de milliers d’enfants qui vont à l’école l’estomac vide. Il est évident qu’on ne peut rien apprendre à un enfant qui a faim. Par cet accord, les Pays-Bas soutiennent le programme des cantines scolaires au Bénin.Le présent projet, complète différents programmes financés par les Pays-Bas. Le programme d’alimentation scolaire est un effort collectif piloté par le Gouvernement  du Bénin et soutenu par le SNU et les partenaires tels que les Pays-Bas ; sa réussite dépendra de la communauté éducative, des parents d’élèves, des enseignants, des directeurs d’école, des producteurs, des ONG locales et de toute autre personne impliquée dans l’éducation de nos enfants. Je souhaite plein succès à ce projet pour le bien-être des enfants du Bénin. »

 

Siaka Coulibaly, coordonnateur résident du Système des Nations Unies au Bénin

« Cet apport permettra, dans son approche intégrée, de contribuer à la réduction de la pauvreté….»

« Cet accord de partenariat est le fruit de larges concertations et de la volonté des deux parties à accompagner le gouvernement  du Bénin dans la mise en œuvre du programme phare sur l’alimentation scolaire et sur les Objectifs de développement durable (ODD), notamment l’ODD 4 portant sur l’éducation, mais aussi l’ODD 2 sur la lutte contre la faim…Cet apport des Pays-Bas permettra de renforcer et de consolider les acquis du Programme national d’alimentation scolaire intégré(PNASI) en vue d’assurer une éducation inclusive et de qualité, notamment aux enfants défavorisés. Il permettra, dans son approche intégrée, de contribuer à la réduction de la pauvreté, au renforcement de l’économie locale et à l’engagement de nos communautés. »

 Propos recueillis par Flore S. NOBIME

 

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *