.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rencontre d’échange au palais de la Marina sur la crise post-électorale: Tchaourou exprime ses regrets, Talon accède à la demande de clémence


Le Président de la République Patrice Talon

Enfin, c’est fait. La rencontre tant attendue entre le chef de l’Etat, Patrice Talon et la délégation de Tchaourou à propos de la semaine de violences qu’a connue cette ville il y a quelques jours, s’est terminée par une note d’espoir et de satisfaction. En effet, constituée d’une vingtaine de cadres, sages et notables, ayant à sa tête le roi de Tchaourou, la délégation a dans un premier temps livré son message au chef de l’Etat. Un message qui salue la spontanéité du chef de l’Etat à répondre à la demande d’audience de Tchaourou tout en lui souhaitant par la suite un mandat plein de succès et de l’unité nationale. Selon le porte-parole de la délégation, l’ancien ministre Théophile Worou, « la ville de Tchaourou est sous le choc et s’interroge après les violences ». La délégation a regretté les préjudices et les désagréments qu’il y a eus tant à Tchaourou tout comme à Cotonou en début du mois de mai dernier. Elle a ensuite fait ses doléances au chef de l’Etat qui n’est pas resté insensible à son  appel. Pour sa part, le chef de l’Etat, le président Patrice  Talon a fait part de son émotion et a remercié la délégation en lui attribuant le mérite de la rencontre. Ensuite, il s’est dit particulièrement touché par la démarche. Déplorant les violences qui se sont produites à Tchaourou, il a fustigé le comportement de personnalités et autres acteurs qui ont pu encourager, instiguer ou commanditer ces agissements. Puis, avec gravité, il a indiqué que « Ce qui s’est passé à Tchaourou ne ressemble pas à nos enfants »

Pour le président Talon, cela n’honore pas notre pays. Et il dit avoir  ressenti beaucoup de peine. Aussi a-t-il invité les acteurs, toutes tendances confondues, à se montrer capables d’oublier cette mauvaise passe pour œuvrer collectivement à rétablir le vivre ensemble.

« Nous sommes frères et sœurs » a poursuivi le président Talon, comme pour inciter davantage à cette réconciliation entre populations de la localité et plus largement, entre populations du Bénin.

Talon accède à la demande de clémence de la délégation

Quant à la demande de « clémence » à lui adressée au sujet de « ceux qui sont dans la détresse », le président Talon a relevé, en homme d’Etat, que « c’est au peuple béninois que doit s’adresser ce message.  Le chef de l’État a indiqué qu’il sera le porte-parole de la délégation pour demander pardon à tout le peuple béninois, aux victimes, aux personnes blessées en passant par les personnes décédées ou celles qui ont perdu leurs biens. C’est après cela, qu’il a rassuré de ce  qu’il va œuvrer pour que cet épisode soit vite oublié, que la clémence soit effective à l’endroit de ceux qui ont mal agi, tout en préservant l’Etat.

Pour lui, « Le Bénin est éternel, Tchaourou est éternel, ce sont les hommes qui passent ». Ceci, pour dire combien il est indispensable que chacun travaille à l’essor du Bénin, à son développement en s’oubliant un peu, tant il est vrai que l’œuvre de construction de la nation est une entreprise continuelle.

 

Talon offre son amitié à Boni Yayi

A propos de l’ancien président Boni Yayi, tout en laissant comprendre qu’il accèderait aux doléances de la délégation s’agissant de clémence, il a laissé entendre : « le président Boni Yayi, c’est mon ami. Je ne lui veux aucun mal. Je lui offre encore mon amitié ». En père, le président Patrice Talon a enfin exhorté ses hôtes à cultiver et à prôner les bonnes pratiques. A enseigner par exemple aux jeunes, aux populations en général, qu’il ne sert à rien de défier la Police, la justice… car ce sont les garantes de notre vivre ensemble. Si elles ne sont pas en place, il serait impossible aux humains de vivre dans la quiétude, tant les travers des uns et des autres pourraient prendre le dessus.   Très satisfaite par la teneur du propos présidentiel, la délégation lui a exprimé sa gratitude.

Le chef de l’Etat a ensuite demandé à la délégation de mettre en place un comité de 5 personnes pour assurer le suivi de tout ce qui a été dit, et surtout continuer l’œuvre de sensibilisation des acteurs aux fins d’un retour effectif de la cohésion à Tchaourou.

MESSAGE DE LA DELEGATION DE TCHAOUROU A L’AUDIENCE AVEC LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Excellence Monsieur le Président de la République.

Ce jour jeudi 20 juin 2019 restera gravé dans les annales de l’histoire de la commune de Tchaourou. En effet, c’est la première fois qu’une délégation si diversement constituée à l’honneur de s’adresser à votre haute autorité à une occasion très particulière empreinte de grande solennité et d’émotions.

Monsieur le Président de la République.

En plus du caractère solennel de cette séance, il nous parait important de souligner la spontanéité de votre réponse à notre demande d’audience, preuve de votre disponibilité et de votre grande capacité d’écoute.

Que votre autorité en soit infiniment remerciée avec beaucoup de respect pour le sens de l’Etat et de l’engagement  au service de la République et de l’intérêt général.

Par ma modeste voix, et en présence de notre roi, les populations de Tchaourou vous adressent leurs chaleureuses salutations, leurs vœux d’un mandat plein de succès, de paix et de renforcement de l’unité nationale.

Notre prière quotidienne est que Dieu Tout-Puissant vous donne une bonne santé, une longue vie et qu’il fasse en sorte qu’avec sa miséricorde et sa gloire, vos vœux et vos rêves les plus nobles pour notre pays le Bénin, soient accomplis pour le bonheur de tout le peuple béninois.

 

Monsieur le Président de la République

la présente audience  que nous avons sollicitée fait suite aux graves incidents survenus à Tchanourou les 27 et 28 avril, puis les 07,08,09 et 10 juin 2019 qui ont occasionné des blessés , d’importants dégâts matériels sur les biens privés et publics, le traumatisme et la psychose de peur ayant conduit à la paralysie des activités économiques et ses corollaires.

Tchaourou est sous le choc et s’interroge.

Nous sommes ici devant Votre Autorité pour exprimer nos regrets  pour les préjudices et désagréments  engendrés par ces évènements.

Ayant pris la mesure de la gravité de ces actes,  nous avons tenu plusieurs séances de concertation au niveau des cadres résidents à Cotonou, à l’issue desquelles, une délégation a été dépêchée à Tchaourou le 14 juin. La mission de cette délégation a été de contribuer à ramener et à consolider la paix, la coexistence et la cohésion sociales. Au regard de la profondeur du drame et des douleurs, le travail de sensibilisation se poursuivra sans discontinuer.

 

Monsieur le Président de la République,

Il ressort du compte rendu de la délégation dépêchée sur le terrain des préoccupations exprimées par les différentes couches rencontrées, relativement :

–        à la situation de l’Ancien Président BONI YAYI ;

–        aux mesures au profit des personnes ayant subi les préjudices suite aux différentes violences ;

–        aux mesures sollicitées au profit des concitoyens en détresse.

Monsieur le Président de la République

Aussi, déplorons-nous les événements malheureux survenus à Cotonou le 1er et le 2 mai. Au regard de la gravité de ces événements, nous venons très respectueusement implorer votre clémence à l’égard de toutes les personnes  en détresse suite auxdits événements.

Au total, nous voudrions solliciter très respectueusement de votre haute Autorité, la prise de mesures fortes en vue d’une détente au profit de nos concitoyens en détresse suite aux différents événements évoqués plus haut pour une décrispation générale.

Je voudrais d’ores et déjà vous rassurer de notre gratitude et reconnaissance pour l’attention particulière qu’il plaira à votre Autorité d’accorder à ces doléances.

C’est pourquoi nous sollicitons respectueusement votre implication personnelle pour une suite favorable à ces requêtes qui, si elles sont agréées, contribueront durablement à renforcer la paix et la cohésion dans notre pays.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression déférente de notre haute considération

Vive le Bénin !

Vive l’unité nationale !

Que Dieu bénisse le Bénin !

Je vous remercie !

Yannick SOMALON

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Rencontre d’échange au palais de la Marina sur la crise post-électorale: Tchaourou exprime ses regrets, Talon accède à la demande de clémence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *