.
.

Le triomphe de la vérité

.

Confidences de l’historienne française Anne de Verbizier: «Une vraie démocratie est en train de murir au Bénin»


Anne de Verbizier, épouse Migan sur la démocratie béninoise

La démocratie béninoise est à la croisée des chemins, pensent certains citoyens au regard des différentes mutations notées aussi bien au niveau des réformes constitutionnelles qu’institutionnelles. Sur la question de la qualité du régime adopté par le Bénin à l’issue de l’historique Conférence des Forces Vives de la Nation de février 1990, Anne de Verbizier, épouse Migan a fait savoir que ce système de gouvernance est en bonne marche dans le pays. « Nous avons ici au Bénin, une vraie démocratie qui est en train de murir. Il ne faut pas oublier que c’est une démocratie jeune, d’à peine 30 ans  alors qu’en France, elle existe depuis deux siècles mais a connu de nombreux soubresauts», a-t-elle rappelé. Pour elle, une démocratie ne se construit pas en deux mois, trois ans, quatre ans, mais nécessite du temps. Elle soutient par ailleurs que ce qui se passe aujourd’hui au Bénin, contrairement à ce qui se dit, est très important, parce que « l’esprit régionaliste qui a longtemps régné dans ce pays est en train de reculer au profit de l’idée de Nation. On voit désormais la Nation et non une région. », a-t-elle argumenté. Revenant sur la réforme du système partisan qui a fait couler beaucoup d’encres et de salives dans sa mise en œuvre, Anne de Verbizier a salué la clairvoyance des acteurs politiques ayant conduit au regroupement des grand partis. « Aujourd’hui, on assiste, à partir des réformes entreprises, avec l’avènement des grands partis nationaux, à la construction d’une idée nationale. Et c’est très important de le relever. Que l’on soit originaire de Djougou, de Natitingou, d’Abomey, de Ouidah, de Pobè, tout le Bénin du nord au sud, de l’est à l’ouest, on se dit désormais qu’on est tous Béninois et qu’on appartient tous à la même Nation, même si on a ses origines propres » s’est-t-elle réjouie tout en invitant le peuple béninois à soutenir le Chef de l’Etat dans ses actions. « Tout ce qui se passe aujourd’hui est passionnant, et pour moi, je peux dire que le Président Patrice Talon est le meilleur que le Bénin ait eu depuis les indépendances en 1960. Il faut donc le laisser travailler et l’encourager », a exhorté la Française.

Voici un extrait de ses propos

« Nous avons ici au Bénin, une vraie démocratie qui est en train de mûrir. Il ne faut pas oublier que c’est une démocratie jeune, d’à peine 30 ans. Nous en France, elle existe depuis deux siècles et a connu de nombreux soubresauts. Une démocratie ne se construit pas en deux mois, trois ans, quatre ans… Il faut du temps.  Ce qui se passe aujourd’hui au Bénin, contrairement à ce qui se dit, est très important parce que l’esprit régionaliste qui a longtemps régné dans ce pays est en train de reculer au profit de l’idée de Nation. On voit désormais la Nation et non une région. Aujourd’hui, on assiste, à partir des réformes entreprises, avec  l’avènement des grands partis nationaux, à la construction d’une idée nation. Et c’est très important de le relever. Que l’on soit originaire de Djougou, de Natitingou, d’Abomey, de Ouidah, de Pobè, tout le Bénin, du nord au sud, de l’est à l’ouest, on se dit désormais qu’on est tous béninois et qu’on appartient tous à la même nation, même on a ses origines propres.  Tout ce qui se passe aujourd’hui est passionnant, et pour moi,  je peux dire que le président Patrice Talon est le meilleur que le Bénin ait eu depuis les indépendances en 1960. Il faut donc le laisser travailler et l’encourager…. »

Laurent D. Kossouho (coll.)

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *