.
.

Le triomphe de la vérité

.

Gustave Sonon, membre du Bloc républicain: « La 8ème législature a la lourde responsabilité de rassurer le peuple »


Le ministre Gustave Sonon

L’ex-ministre des travaux publics et du transport sous Yayi, aujourd’hui membre du Bloc Républicain, appelle les nouveaux députés au parlement à jouer convenablement leur rôle. Invité de l’émission «Zone Franche » de Canal 3, dimanche dernier, il se dit d’autant plus préoccupé par cela, qu’il s’agit ici d’un parlement dont l’avènement n’a pas été chose facile. «La 8ème législature a la lourde responsabilité de rassurer le peuple, vu les conditions dans lesquelles elle a été élue » a-t-il martelé. « S’il y a eu violences, c’est parce que les acteurs politiques ne se sont pas écoutés et n’ont pas voulu respecter les textes de la Républiques », fait observer Gustave Sonon, appelant les députés fraichement installés à «montrer leur engagement au service du peuple en votant des lois qui renforcent la démocratie et qui soutiennent le développement socio-économique ». Pour convaincre davantage les béninois dont ils sont désormais les représentants, l’invité de Canal 3 Bénin les leur demande également de « s’atteler au contrôle méthodique de l’action gouvernementale pour l’amener à mieux servir et à être toujours plus au service du peuple ».
Contrairement aux critiques acerbes que font les forces de l’opposition contre le nouveau parlement, Gustave Sonon, élu député à la 7ème législature, sans y avoir siégé, estime plutôt que les législatives 2019 du 28 avril dernier se sont bien déroulées, en dépit de quelques perturbations enregistrées par endroits. Selon lui, donc, « l’actuelle législature n’est pas illégitime », comme l’affirment, certains acteurs de l’opposition. « Seule la cour constitutionnelle est chargée de valider une élection. Elle l’a fait donc et on passe à autre chose », a laissé entendre l’ex-ministre des travaux publics et du transport. « S’il y a eu violences, c’est parce que les acteurs politiques ne se sont pas écoutés et n’ont pas voulu respecter les textes de la Républiques » a-t-il regretté, invitant les nouveaux députés à se mettre résolument au travail pour combler les grandes attentes du peuple à leur égard.

Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *