.
.

Le triomphe de la vérité

.

Interdiction de tôles ondulées galvanisées non laquées: Le gouvernement dans un souci d’esthétique et de contrainte de santé


Au cours du Conseil des ministres tenu ce mercredi 22 Mai 2019, le gouvernement a adopté un projet de décret portant interdiction de la production, de l’importation, de la commercialisation et de l’utilisation des feuilles de tôles ondulées galvanisées, en République du Bénin, avec un moratoire de 12 mois pour épuiser les stocks. Selon les spécialistes, les tôles galvanisées non laquées utilisées pour la toiture des habitations, en reflétant les rayons solaires, causent de réelles nuisances aux yeux. Par ailleurs, à première vue, ces tôles semblent coûter moins cher à l’achat, alors qu’en réalité, ils reviennent bien plus chers quand on intègre leur entretien et surtout leur renouvellement, qui intervient souvent plus vite que celui des tôles teintées ou peintes à la fabrication. En effet, les raisons économiques qui fondent le choix du type de tôle en cause ne sont en réalité pas fondées. Car les populations ont le sentiment de dépenser moins alors qu’à moyen ou long terme, elles auront dépensé plus. Cependant, les tôles teintées ou peintes à la fabrication, en dehors des avantages évidents pour la santé, contribuent à l’attractivité et à l’esthétique de l’habitat. Ainsi, pour toutes ces raisons, et particulièrement en vue de préserver durablement les populations des risques sanitaires, le Conseil a décidé d’interdire, sur le sol béninois, la production, l’importation, la commercialisation et l’utilisation des tôles en cause. Par conséquent, aux termes du présent décret, les producteurs et distributeurs exerçant sur le territoire national disposent d’un délai de 12 mois pour la commercialisation de leurs stocks. Durant ce moratoire, ces tôles peuvent être utilisées notamment comme clôtures précaires de chantiers.  Il revient alors aux opérateurs économiques et aux populations de tout mettre en œuvre pour respecter cette décision et surtout le moratoire. Car, le gouvernement a été précis quant à l’usage qui pourrait être fait des stocks au cours du moratoire.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *