.
.

Le triomphe de la vérité

.

Le Directeur Afrique d’Air France Franck Legré, invité de « Sous l’arbre à palabres »: « Notre première priorité, c’est de rétablir la qualité d’exploitation »


Le Directeur Afrique d’Air France, Franck Legré

Invité de la rubrique « Sous l’arbre à palabres » du quotidien L’Evénement Précis ce 22 mai, le Directeur Général Afrique de la compagnie aérienne française Air France, Franck Legré, s’est entretenu avec les journalistes sur les innovations de la compagnie. De ses explications, il ressort qu’Air France a lancé de nouvelles cabines des Airbus A 330 qui garantissent de nombreux avantages pour les voyageurs, en ce qui concerne l’équipement des appareils et le traitement des passagers à bord. « Nous donnons le meilleur d’Airbus à notre clientèle et le traitement est le même aussi bien en Afrique que dans les autres régions dans lesquelles nous intervenons », a rassuré Franck Legré. Mieux, des avions sont mis en réserve afin de remplacer ceux qui sont programmés en cas d’incident. S’agissant précisément du cas du Bénin, il a d’abord souligné que le choix porté sur le pays témoigne du fort attachement des responsables d’Air France à la clientèle béninoise, ajoutant que sa structure effectue 5 vols par semaine. « Nous aimons l’Afrique depuis des années et nous continuerons à la porter à cœur », a-t-il promis. Dans ce même registre, il signale que 143 ambassadeurs ont été formés pour explorer les relations avec les clients africains lors des voyages, pour leur permettre de se sentir à l’aise. Par ailleurs, il a fait remarquer que la compagnie Air France n’est pas dans une rude concurrence avec les autres compagnies qui opèrent en Afrique. « Nous sommes plutôt en partenariat avec beaucoup d’autres compagnies », a expliqué Franck Legré qui se réjouit, aussi du retour de la Déléguée d’Air France au Bénin, Christine Quantin. D’ailleurs, il a effectué le déplacement de L’Evénement Précis avec Christine Quantin. « Je suis très heureux de la levée de la mesure qui pesait sur Christine Quantin. On ne peut pas opérer dans un pays sans avoir de bonnes relations avec les autorités », a martelé le patron d’Air France en Afrique, soulignant que cette décision prise par les autorités béninoises est le fruit du dialogue franc et sincère engagé par les deux parties depuis que la décision d’expulser la Déléguée a été prononcée. Abordant les perspectives de la compagnie, il a fait savoir que des dispositions sont en train d’être prises afin que la ponctualité des départs soit respectée en France comme ailleurs pour éviter d’éventuels retards des vols. A noter que la compagnie Air France, c’est 438 vols par semaine en Afrique en adéquation avec une attention particulière sur le rapport qualité/prix.

Laurent D. Kossouho (coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *