.
.

Le triomphe de la vérité

.

Edition 2019 de la JIM: L’ICOM et l’INMAAC pour un nouveau concept du musée au Bénin


Photo de famille entre quelques participants à la conférence lors de la visite à la Fondation Zinsou

En prélude à la journée internationale des musées qui a eu lieu ce samedi 18 Mai, le conseil international des Musées (ICOM) section Bénin a organisé dans la journée du vendredi 17 mai 2019 à la médiathèque de la diaspora, une rencontre d’échange sur les enjeux et défis d’une nouvelle dynamique des musées au Bénin. C’était en présence des cadres de la DPC (direction du patrimoine culturel) des enseignants et étudiants de l’INMAAC, les conservateurs des musées et autres professionnels du patrimoine.

Placé sous le thème: « Les musées, plateformes culturelles, l’avenir de la tradition », l’édition 2019 de la Journée Internationale des Musées a eu lieu ce 18 mai 2019. Et pour commémorer cette journée, la section Bénin du Conseil International des Musées soutenue par la direction du patrimoine culturel et l’Institut National des Métiers d’Art d’Archéologie et de la Culture a initié cette rencontre entre les professionnels des musées et de la culture. Dans son allocution d’ouverture de la rencontre, le président de l’ICOM Bénin le Dr Zéphyrin DAAVO a d’abord souhaité la bienvenue aux participants avant d’expliquer l’importance et les avantages dont pourraient bénéficier les professionnels de la culture en adhérant à l’association (ICOM). Il a ensuite rappelé que la Journée internationale des musées a pour objectif de sensibiliser la société civile au fait que « Les musées [sont un] moyen important d’échanges culturels, d’enrichissement des cultures, du développement de la compréhension mutuelle, de la coopération et de la paix entre les peuples. Place a ensuite été faite au Dr Paul AKOGNI, Secrétaire général de l’ICOM Bénin et chargé de cours à l’INMAAC pour le développement du thème qui a donné lieu aux débats. Il est important de retenir des échanges qu’un musée connu comme une institution permanente dédiée au public et à but non lucratif a pour principe l’éducation et la délectation. Il permet aux enfants d’être des ambassadeurs de leur culture et revêt des enjeux liés à la recherche de la représentativité, à la politique, celle géostratégique et économique. Il est important de rappeler également qu’aujourd’hui, le monde est passé du concept de musée à celui d’institutions muséales. Ainsi, on obtient des écomusées, économusées, panthéon, mémoriaux, etc. Le défis à relever aujourd’hui à l’ICOM sont d’enrichir les musées en ajoutant aux collections matérielles des traditions orales ; de créer des musées correspondant aux besoins des touristes d’aujourd’hui. Il est à noter qu’à la fin de ces échanges, une visite guidée a été faite à la fondation Zinsou sur l’exposition Wax.

Quid de la JIM

La JIM a été célébrée pour la première fois il y a 40 ans. Son objectif est clair : Diffuser le message que les musées sont un moyen important d’échanges culturels et d’enrichissement des cultures, et d’encourager la compréhension mutuelle, la coopération et la paix entre les peuples. La Journée internationale des musées fédère de plus en plus de musées à travers le monde. En 2018, plus de 37 000 musées ont participé à l’événement dans près de 156 pays.
La Journée internationale des musées 2019 mettra l’accent sur le nouveau rôle des musées en tant qu’acteurs actifs dans leurs communautés

«Les musées, plateformes culturelles : l’avenir de la tradition»
La Journée internationale des musées 2019 mettra l’accent sur le nouveau rôle des musées en tant qu’acteurs actifs dans leurs communautés. Le rôle des musées dans la société évolue. Les musées se réinventent constamment pour devenir toujours plus interactifs, axés sur le public, axés sur leurs communautés, flexibles, adaptables et mobiles. Ils sont devenus des centres culturels fonctionnant comme des plateformes où la créativité se combine au savoir et où les visiteurs peuvent également créer, partager et interagir.
Tout en préservant leurs missions premières – collecte, conservation, communication, recherche, exposition – les musées ont transformé leurs pratiques pour rester plus proches des communautés qu’ils servent. Aujourd’hui, ils recherchent des moyens novateurs de s’attaquer aux problèmes sociaux et aux conflits contemporains. En agissant localement, les musées peuvent également défendre et atténuer les problèmes mondiaux en s’efforçant de relever les défis de la société actuelle de manière proactive. En tant qu’institutions au cœur de la société, elles ont le pouvoir d’instaurer un dialogue entre les cultures, de jeter des ponts pour un monde pacifique et de définir un avenir durable.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *