.
.

Le triomphe de la vérité

.

Valorisation du secteur culturel: Oswald Homèky présente ses réformes aux acteurs culturels


Le Ministre Oswald Homèky et ses collaborateurs

Le ministre du Tourisme, de la culture et des sports a fait le bilan des réformes majeures engagées dans le secteur du showbiz, ce 20 mai. Cette cérémonie qui s’est tenue à Bénin Royal hôtel a connu la présence des artistes, toutes tendances confondues, et de nombreux acteurs culturels.

« Les réformes du Bureau béninois du droit d’auteur et des droits voisins : Etat des lieux, réformes et bilan », est la thématique autour de laquelle les responsables du Bubédra et les artistes sociétaires venus de divers horizons, se sont réunis pour échanger sur les questions qui engagent leur corporation. Cette cérémonie présidée par Oswald Homèky a permis aux artistes de mieux cerner les différentes réformes engagées par le gouvernement pour protéger non seulement leurs œuvres d’esprit, mais aussi et surtout permettre à leurs créateurs de mieux en vivre. Les discussions ont été axées sur la nouvelle forme de carte d’adhésion au Bubédra qui est un instrument capital dans le processus de l’assainissement de la collecte, de la perception et la redistribution des droits d’auteur, selon Oswald Homèky. Pour lui, cette réforme a été engagée suite à un constat regrettable selon lequel, il y avait des sociétaires fictifs dans les bases de données du Bubédra, et qui étaient bénéficiaires des répartitions qui sont faites. Pour remédier à ce problème, un dispositif a été mis en place pour authentifier l’identité de chaque sociétaire en lui attribuant des cartes avec un niveau de sécurité plus élevé. Abordant les avancées enregistrées dans la mise en application de ces réformes, le directeur du Bubédra, Eugène Aballo a révélé que la collecte a connu une augmentation de 35% en 2018 par rapport à 2017. Par ailleurs, en 2018, trois répartitions ont été faites au lieu de deux les années antérieures. Ce qui constitue, selon lui, un record sur le nombre de participation, le nombre de bénéficiaires et le montant réparti. Mieux, il précise que toujours en 2018, 345 contrats ont été signés. Par rapport aux résultats escomptés, le directeur du Bubédra a confié qu’à travers ces réformes, le gouvernement entend bâtir un Bubédra du futur, donner plus de temps, de l’écoute aux sociétaires, et faire reculer, voire endiguer, les opacités dans la gestion qui, au-delà de tout, reste une mission déléguée par les sociétaires. Dans leur prise de parole, les artistes ont salué ces réformes qui ont changé considérablement leur quotidien. Ils ont profité de cette occasion pour soumettre un certain nombre de doléances à leur ministre de tutelle. Ces doléances ont trait à la lutte contre la piraterie et la redynamisation de toutes les structures opérant dans le secteur culturel. Oswald Homèky les a rassurés des dispositions qui sont en train d’être prises pour résoudre ces problèmes le plus tôt possible.

Laurent D. KOSSOUHO (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *