.
.

Le triomphe de la vérité

.

Michel Dussuyer à propos de la CAN Total Egypte 2019: Le sélectionneur parle de ce à quoi le public béninois doit s’attendre


Michel Dussuyer lors de sa conférence de presse

Le Bénin sera à la phase finale de la CAN Total Egypte 2019. Comment va se passer la préparation des Ecureuils? Et à quoi le public doit-il s’attendre en ce qui concerne cette participation ? Le sélectionneur en a discuté dans un entretien dont voici un compte rendu.

Le sélectionneur des Ecureuils du Bénin, Michel Dussuyer a, dans une interview qu’il a accordé à la presse locale récemment, présenté les objectifs de l’équipe à la prochaine CAN pour laquelle toutes les nations qualifiées affûtent déjà leurs armes. Et selon le technicien français, l’objectif  visé est de terminer la compétition le plus tardivement possible ou tout au moins avec une victoire. «C’est une chose qui n’est pas encore arrivée pour le pays après 3 participations à une phase finale », a-t-il laissé entendre. Ainsi, bien qu’il soit vrai d’espérer grand-chose quand on sait que le Bénin aura à se frotter dans un premier temps au Ghana puis au Cameroun, deux anciens vainqueurs de la coupe. Au Cameroun, champion en titre, le sélectionner entend mener une équipe qui saura se comporter pour atteindre l’un des objectifs. «Déjà, c’est excitant de participer à une phase finale de la Coupe d’Afrique des nations. C’est aussi excitant de savoir qu’on va se confronter à des grandes nations. Donc il n’y a pas d’appréhension », a souligné Michel Dussyer qui précise que «c’est juste l’envie de faire de bons matches contre ces équipes, leur créer de problème et d’avoir des résultats positifs qui permettraient d’atteindre les objectifs». «On sait qu’on n’a pas l’effectif du Cameroun, du Ghana mais on est capable de rivaliser avec de grandes équipes», a rappelé le sélectionneur qui pense sans doute à l’historique victoire de son équipe devant Les Fennecs d’Algérie 1-0.

Avoir une préparation à la hauteur des attentes

Et pour ce faire, Les Ecureuils du Bénin doivent s’offrir une préparation digne. A cet effet, le sélectionneur a émis le vœu de voir son staff s’étoffer. Ainsi,  il y aura l’arrivée d’un préparateur physique adjoint puisqu’on a reçu du matériel au niveau de la Caf avec les gilets GPS. «C’est une préparation qui est très longue avec une charge de travail lourde. Il a nécessité d’une personne en plus. Car, il y aura des analyses vidéo pendant la compétition parce que les matches sont assez rapprochés. Et puis il y aura un kiné en plus pour étoffer le staff médical». Autant de monde pour assurer la mise en condition des joueurs afin de les rendre efficaces.

Deux regroupements en vue

Parlant du plan de préparation, les probables joueurs retenus auront une semaine de vacance pour récupérer physiquement et mentalement. Ensuite, ils auront à reprendre avec un travail d’entretien. Ce sera à partir du 27 mai prochain. «Il y aura une dizaine de joueurs environ avec qui on va travailler sous forme d’externat. C’est-à-dire ce sera des conditions comme en club. Ils viennent en entrainement et ils repartent en famille. On fera cela jusqu’au vendredi 31 mai », a-t-il annoncé affirmant que son groupe devrait être au complet le 2 juin pour que le regroupement proprement dit puisse démarrer. Ce regroupement aura lieu au Maroc et sera ponctué par deux matches amicaux précisément le 11 et le 18 juin prochains. Après ce dernier match, Michel Dussuyer aura une semaine pour travailler un peu plus en profondeur au niveau des entrainements avant l’entrée en compétition de sa formation le 25 juin. «Des matches amicaux servent un tout petit peu à évaluer les entrainements. Donc, moi j’ai besoin d’avoir des joueurs sur le terrain à l’entrainement pour qu’on puisse se donner un peu de certitude sur le plan défensif, sur le plan offensif», ajoute-t-il.

On prend les mêmes et on recommence

Concernant la composition de l’effectif, Michel Dussuyer pense plutôt faire pour l’instant avec ceux qui ont fait la campagne éliminatoire. Ceux qui ont apporté satisfaction. «Ce sont eux qui vont défendre les couleurs du Bénin pendant la compétition», rassure l’entraineur qui ne souhaite pas casser l’harmonie ni la cohésion de son groupe. Il compte respecter l’adage qui dit qu’on ne change pas l’équipe qui gagne, mais n’exclut pas l’arrivée d’un ou deux joueurs du championnat local.

 

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Michel Dussuyer à propos de la CAN Total Egypte 2019: Le sélectionneur parle de ce à quoi le public béninois doit s’attendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *