.
.

Le triomphe de la vérité

.

Atelier d’échanges après les législatives: L’UP fait le bilan du scrutin et prend des engagements


Le trio du bureau politique du parti lors de l’atelier d’échanges

En prélude à l’installation des députés de la 8ème législature et conformément au code de fonctionnement du parti, les membres de l’Union progressiste se sont réunis en atelier d’échanges les 11 et 12 mai à l’hôtel Bel-Azur de Grand-Popo. Il était question pour le trio du bureau politique, les 166 candidats et les membres fondateurs du parti, de faire le bilan des législatives du28 avril et de se relancer pour de nouvelles victoires.

C’est sur le thème: ‘’L’Union progressiste(Up) et les élections législatives du 28 avril: bilan et perspectives’’ qu’a porté l’atelier de Grand-Popo. Sous la houlette de Bruno Amoussou, Abraham Zinzindohoué et Sacca Lafia, les délégués ont passé en revue la participation du parti aux législatives du 28 avril 2019. « Qu’il vous souvienne que nous avons convenu à notre congrès constitutif de rester fidèles au peuple béninois. Nous avons pris l’engagement de construire un parti influent, bien organisé, discipliné, doté d’une idéologie sociale et qui se met au service du peuple », a déclaré Bruno Amoussou dans son allocution d’ouverture. Pour lui, les députés Up de la 8èmelégislature doivent se démarquer du grand groupe à travers leur comportement. « Nous voulons que nos représentants à tous les niveaux soient des exemples et qu’ils reflètent fidèlement l’orientation politique qui est la nôtre. Il faudrait qu’ils soient armés, que nous partagions avec eux les ambitions que nous avons », a-t-il insisté avant de poursuivre : « Vous qui êtes désignés pour être nos porte-paroles (…), les comportements que vous allez avoir vont nous impacter tous. Si vous-vous comportez bien, si vous défendez bien le peuple (…), il sera répandu dans le pays que les progressistes sont des gens qui défendent le peuple béninois ». Ainsi, pour Bruno Amoussou, l’enjeu est de taille et le parti doit s’armer pour jouer sa partition dans la vie politique et le développement du pays. Cela appelle, selon ses explications, à de nouvelles stratégies. « Nous avons convenu au congrès aussi d’adopter de nouveaux comportements,(…)de développer entre nous de nouvelles relations et de développer entre nous et le peuple béninois des relations plus saines, fondées sur la confiance et non sur l’argent ». Il faut préciser que pour cet atelier,il a été question de lister les prouesses et les difficultés enregistrées sur le terrain pendant les deux semaines de campagne électorale. Pour rappel, l’Union progressiste a obtenu 47 députés sur 83, après les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle pour les législatives 2019.L’atelier qui a réuni non seulement les membres du bureau politique de l’UP, mais également des membres du gouvernement, militants du parti, des maires, ainsi que des candidats élus et leurs suppléants a pris fin hier,le dimanche 12 mai.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *