.
.

Le triomphe de la vérité

.

Législatives du 28 avril 2019: Plusieurs localités disent oui à la Liste UP


Dans le cadre de la campagne électorale comptant pour les législatives 2019, une délégation de l’Union Progressiste avec à sa tête, la candidate Christhelle Houndonougbo était à Dassa-Zoumè, ce 19 avril. L’objectif de cette descente est d’échanger avec les populations afin d’obtenir leurs suffrages le 28 avril prochain.

Christhelle Houndonougbo et Nicaise Fagnon quadrillent Dassa, Kpékpédé, Adjallè et autres

Kpékpédé, Adjallè, Awaya, Kpossegan et Dassa centre sont les localités sillonnées par les leaders de l’Union Progressiste. A chaque étape de cette tournée, la forte mobilisation des populations rassure Christhelle Houndonougbo et son suppléant, Nicaise Fagnon que la neuvième circonscription électorale, notamment la commune de Dassa-Zoumè adhère massivement à l’Union Progressiste. A Kpékpédé, les élus locaux et leaders de l’Union Progressiste ont répondu massivement présents à l’appel pour réitérer leur soutien indéfectible à la liste de l’Union Progressiste (UP). L’actuel Maire de Dassa-zoumè, Nicaise Fagnon et Christhelle Houndonougbo ont entretenu l’assistance sur la nécessité de faire changer la donne en ce qui concerne les considérations ethniques dans la commune. De même, les deux candidats, deuxième titulaire et suppléant sur la liste UP ont présenté aux populations leurs ambitions pour la ville de Dassa-Zoumè et pour toute la neuvième circonscription électorale. Ces populations ont été réceptives et se sont engagées à partager le message dans toutes les concessions de leur village pour un vote massif le 28 avril prochain. A l’étape de Adjallè, la délégation de campagne a rencontré les populations pour la même cause. Il ressort des dires des relais du parti dans cette localité que les populations n’attendent que le 28 avril prochain pour concrétiser leur vote massif au profit de l’Union Progressiste. A Kpossègan, un fief traditionnel de “Gnonnou Zogbin”, il n’y a pas assez de place pour une autre liste. C’est un fief traditionnel et très fidèle à Christhelle Houndonougbo depuis 2011. Etaient présents à cette rencontre, vieux, jeunes et femmes toujours debout et acquis pour la candidature de Christhelle Houndonougbo. “Gnonnou Zogbin, nous n’avons besoin de rien ici pour voter massivement pour toi. Tu nous es toujours fidèle et il faut que nous te le soyons aussi”, a promis le porte-parole des populations de Kpossègan.

Awaya et Dassa centre verrouillés pour l’UP

A Awaya où l’Association Gnonnou Zogbin est également présente, les populations ont renouvelé leur soutien indéfectible à Christhelle Houndonougbo qui est avec elles depuis plus d’une dizaine d’années. Dans la soirée de ce vendredi, l’équipe de campagne du parti Union Progressiste à Dassa-Zoumè a obtenu le soutien du Ministre Gaston Dossouhoui. Celui-ci a entretenu les groupements d’agriculteurs sur les réformes mises en place par le gouvernement du Président Patrice Talon avant de solliciter leurs suffrages au profit de la candidate Christhelle Houndonougbo. Gaston Dossouhoui a surtout insisté sur la nécessité pour la commune de Dassa-Zoumè d’avoir un député femme en la personne de Christhelle Houndonougbo au parlement pour le compte de la huitième législature. Le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche a énoncé les nombreux avantages liés à cet aspect et a décroché la clameur de l’assistance, signe de leur adhésion à la liste Union Progressiste pour la victoire de Christhelle et des autres candidats de la liste UP dans la neuvième circonscription électorale. Le lendemain, le cap a été mis sur l’arrondissement de Paouignan qui est le plus grand grenier électoral de Dassa-Zoumè.

Des progressistes à la conquête de l’électorat de la 15ème circonscription

Les candidats en lice pour les législatives de 2019 sur la liste Union progressiste dans la 15ème circonscription électorale développement depuis le 12 Avril dernier, des stratégies d’occupation et de conquête de l’électorat. Ils sont en permanent en contact avec les populations des six premiers arrondissements de Cotonou pour partager et les convaincre des idéaux du géant baobab. Le mode de fonctionnement des candidats Délonix KOGBLEVI, Aubin ADOUKONOU, Dr Sèdami MEDEGAN FAGLA, Isabelle ADJIBI et leurs suppléants est la campagne de proximité. Les portes flambeaux de l’Union progressiste dans la 15ème circonscription électorale se dirigent dans les coins et hameaux de Cotonou, environnements où leurs électeurs sont installés pour porter le message d’espoir et de transformation sociale du Bénin. Il s’agit donc d’une stratégie de campagne en contraste avec les géants meetings et caravanes organisés un peu partout. Dans la journée du jeudi 18 Avril par exemple, les ambassadeurs de l’Union progressiste ont sillonné quinze (15) des vingt trois (23) quartiers que compte le sixième arrondissement de Cotonou. Leur périple a finalement échoué au siège du géant baobab sis à Jéricho. A chaque étape, ils expliquent aux militants, la nécessité de la réforme du système partisan, les différentes actions ayant abouti à la sélection des listes en compétition, les valeurs prônées par les Progressistes et surtout l’intérêt d’opter pour le Géant ensoleillé pour bâtir un Bénin grand et prospère.
A noter que c’est dans une ambiance festive que les candidats de l’UP ont été accueillis à chaque étape. Ce qui augure à n’en point douter d’une large victoire des progressistes dans la 15ème circonscription électorale.

Les artisans d’Avrankou derrière le candidat Augustin Ahouanvoébla

Le candidat de l’Union Progressiste, Augustin Ahouanvoébla, en plein échange au cours de cette rencontre…

Les artisans tout corps de métiers confondus et leurs responsables venus des 7 arrondissements de la commune d’Avrankou, ont pris d’assaut le domicile de l’honorable Augustin Ahouanvoèbla transformé en siège de campagne, le vendredi 19 avril dernier, pour lui exprimer tout leur soutien pour sa candidature aux prochaines législatives. Et c’était une délégation de 59 artisans par arrondissement qui est venue annoncer leur total soutien à la candidature de ce digne fils d’Avrankou qui depuis des années, avec ses moyens de bord, œuvre pour l’amélioration des conditions de vie de ses mandants. Prenant la parole, le candidat deuxième titulaire de la liste Union Progressiste (Up) dans la 20ème circonscription électorale n’a pas caché ses sentiments. Après les mots de remerciement, l’hôte du jour a expliqué les raisons qui l’ont motivé à faire le choix de Patrice Talon. Il a également dans son discours fait le bilan du régime sur le plan national avant de parler des chantiers en cours dans sa localité. Concernant les législatives, le deuxième titulaire de la liste Up a rassuré les artisans des dispositions prises pour constituer sa direction de campagne. Il les a exhortés à sensibiliser leurs proches, parents, amis, clients à sortir massivement le dimanche 28 avril 2019 pour poser leur cachet sur le logo du parti Union Progressiste, et ne faire preuve d’aucun acte de violence de nature à semer de trouble à l’ordre public. « L’Etat a pris toutes les dispositions pour assurer votre protection », a-t-il ajouté avant de se séparer de ses convives. Le grand baobab vert de l’Union progressiste va alors enregistrer un nombre impressionnant de mandants sous son ombre, dans la 20ème circonscription électorale.

Le Progressiste Alphonse Sogadji obtient la confiance des populations

Le candidat de L’UP, Alphonse Sogadji

La délégation du candidat Alphonse Sogadji composée entre autres de Thomas Tape, Alceste Sotohou, Hermine Padonou, Sylla Bintou, a été reçue ce 18 avril par les cadres, les élus locaux et les points focaux du parti Union Progressiste (UP) à Cocotomey. A cette rencontre, les populations fortement mobilisées ont réitéré leur soutien à la liste UP car selon elles, c’est la seule opportunité qui leur est offerte de voir leur représentant à l’Assemblée Nationale. Elles ont aussi saisi cette occasion pour transmettre à la délégation de l’UP, les doléances des femmes et des jeunes qui se résument aux problèmes de chômage, d’accès au micro crédit etc. Sur ces sujets, le candidat de l’Union Progressiste a expliqué ce qui peut être fait par un individu à lui seul d’une part, et ce qu’il peut faire une fois élu au nom du peuple. Outre Cocotomey, plusieurs autres quartiers de l’arrondissement de Godomey ont reçu la délégation de l’UP. A chaque étape de la tournée, un contrat a été toujours noué entre Alphonse Sogadji et les populations pour plus de réalisations dans ces différents quartiers et pour leur épanouissement.

Louis Vlavonou et Olga Akitobi accueillis en liesse à Sakété

l’honorable Louis Vlavonou et Ganiatou Olga Akitobi donnant les consignes de vote aux populations

C’est dans une liesse populaire que les populations de la commune de Sakété et environs ont accueillis les candidats de l’Union Progressiste ce samedi 20 avril 2019, lors du lancement officiel des campagnes électorales entant dans le cadre des élections législatives du 28 avril prochain. Têtes couronnées, Sages, notables, élus locaux, jeunes, femmes et les populations venues de tous les villages ont pris d’assaut l’esplanade de l’enceinte du premier arrondissement pour décerner un Blanc-seing aux candidats de la liste du Baobab dans la 21ème circonscription électorale. En effet, le premier titulaire sur la liste, l’honorable Gbehounou Louis Vlavonou a délivré un message d’engagement, d’exhortation à la culture de la paix et confond ceux qui désignent les deux listes en lice par « «des frères siamois ». Il a rappelé à travers ses messages, les fondements du parti de l’Union Progressiste, sa vision et ce qui le différencie du bloc républicain. « Le 28 Avril, je vous invite à sortir massivement pour porter le choix sur le Baobab. Personne ne vous tapera. Rien ne se passera. Nous sommes en sécurité. Quand vous allez vouloir sortir, sortez massivement pour voter juste. Il faut porter votre choix sur le baobab vert ensoleillé », a-t-il rappelé aux populations. Pour l’honorable Gbehounou Louis Vlavonou et Ganiatou Olga Akitobi, les deux têtes de pont de cette liste, l’enjeu est de taille et le défi est grand : Rafler les trois sièges de la 21e circonscription électorale pour la 8ème législature au Bénin.

Yannick SOMALON-Rastel DAN-Fidèle KENOU et Laurent D. KOSSOUHO

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *