.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fixation des indemnités de garde, d’astreintes et autres: Patrice Talon tient sa promesse envers les agents de santé


Message de vœux du Président de la République

Réunis en session ordinaire ce mercredi 17 avril 2019, les membres du gouvernement ont adopté le projet de décret portant Fixation des indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires dans les formations sanitaires publiques. En effet, le 25 juillet 2018, le Conseil des Ministres avait pris la décision de suspendre la délivrance d’autorisation et de révoquer les autorisations pour l’exercice en clientèle privée des professions médicales et paramédicales par un agent public fonctionnaire ou contractuel. Cette décision faut-il le rappeler, vise à assurer la disponibilité des professionnels de santé, agents publics, dans les formations sanitaires publiques. Toutefois, ces agents avaient, à leur convenance, le choix d’être exclusivement au service de l’Etat, ou d’y renoncer pour exercer leur profession dans le privé. La mise en œuvre de cette réforme nécessite des mesures d’accompagnement adéquates, au profit des agents restés au service de l’Etat en vue de leur offrir de meilleures conditions de travail leur permettant de délivrer des prestations de qualité aux populations.C’est ce que vise le décret portant fixation des taux des indemnités de garde, d’astreintes et d’heures supplémentaires dans les formations sanitaires. Selon les explications du ministre de la culture Oswald Homeky, ledit décret vise spécifiquement à garantir la continuité des soins dans les formations sanitaires publiques à travers une organisation cohérente du travail, réglementer la gestion des ressources humaines en santé en tenant compte des contraintes organisationnelles requises, et harmoniser les avantages accordés aux agents concernés par l’offre continue de soins dans les formations sanitaires publiques. Cependant, les personnels de santé ainsi visés sont ceux intervenant dans les formations sanitaires publiques du ministère de la Santé. Il est important de rappeler que cette mesure quoique paraissant difficile au début a été vite intériorisée par les acteurs du secteur et a apporté un soulagement aux usagers des formations sanitaires publiques. Et comme il est de son habitude, le Président Talon avait pris l’engagement et promis après cette phase, d’améliorer les conditions de vie et de travail du personnel de la santé. C’est en cela que le nouveau décret s’inscrit dans la logique d’une promesse tenue. La preuve que le gouvernement Talon ne s’engage pas dans des mesures ou réformes sans lendemain car ce décret a une haute portée sociale en ce sens qu’il améliore les conditions de travail des agents publics de santé mais aussi permet aux populations de bénéficier de la continuité des soins, le tout dans une atmosphère apaisée.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *