.
.

Le triomphe de la vérité

.

Aménagement des rues dans la ville de Cotonou: Dr Rodrigue Montcho expose l’importance des réalités sociales dans le développement routier


L’auteur du livre, Dr Rodrigue Montcho

La proximité qu’induisent les rues dans la ville de Cotonou n’exclut pas l’avènement de nouveaux conflits d’usages. Un aspect largement développé par le socio-anthropologue et Maitre-assistant de l’Université de Parakou, Rodrigue Sèdjrofidé Montcho, dans son livre : « Rues urbaines comme socio-espace de proximité et de conflits d’usage ». La publication de cet opus, le vendredi 5 avril, était l’occasion pour les sociologues, anthropologues, autorités locales, géographes, urbanistes, aménagistes et bien d’autres acteurs qui ont fortement fait le déplacement du Cepag, de mieux appréhender l’existence des codes sociaux qui facilitent la proximité socio-spatiale entre les usagers et induisent des distances sociales. L’ouvrage de 44 pages édité en Allemagne est répartit en cinq points principaux à savoir : Cotonou comme espace de recherches, une démarche stratégico-ethno-méthodologique axée sur l’analyse du conflit, développement de l’ouvrage espace multifonctionnel et de socio proximité à Cotonou, disharmonie et conflits d’usage dans les rues urbaines de Cotonou, quel aménagement durable pour les villes de Cotonou ? A en croire Aurélien Aholouhè, docteur en sociologie-anthropologie et présentateur de l’ouvrage, le choix porté sur la ville de Cotonou s’explique par son statut de grand siège de mixité sociale au Bénin. Une situation qui fait de ses rues des espaces symboliques et d’interaction sociales, des espaces multifonctionnels de liberté, qui souffrent de plusieurs maux dont le manque d’entretien, l’inondation, l’inexistence de toilettes publiques, le déficit d’éclairage, la violation des droits et devoirs des piéton et usagers des rues. Il a aussi fait remarquer l’attention qu’accorde l’auteur à l’existence de conflits d’usage qui engendrent des distances sociales qui ne sont guère un accident des routes. Dr Aurélien Aholouhè salue enfin l’auteur pour les approches de solutions proposées en vue de parvenir à une gestion durable des rues, ceci grâce à la mise en place de mécanismes participatifs dans la gestion des rues. A cet effet, il faut, entre autres, régler le problème d’assainissement, moderniser le réseau routier urbain pour régler les conflits des rues. Dr Rodrigue Montcho doit le fruit de ses réflexions aux mécontentements des populations suite à la mise en œuvre du projet asphaltage. Tout en relevant l’importance de ce projet gouvernemental qui a pour but de moderniser les rues des municipalités béninoises, l’auteur propose une prise en compte des réalités sociales pour mieux réussir la gouvernance des réseaux routiers. « L’asphaltage vise à moderniser les rues. Mais c’est la multifonctionnalité des rues qui est à la base de son instrumentalisation. Il faut tenir compte des aspects immatériels des rues dans tout projet d’aménagement. Il faut rechercher les aspects de la gouvernance pour un développement durable des rues », a-t-il recommandé.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *