.
.

Le triomphe de la vérité

.

Protection de la Côte à l’Est de Cotonou: José Tonato satisfait de l’avancée des travaux


Le ministre exprimant sa satisfaction

D’un montant global de plus de 50 milliards, la seconde phase du projet de protection de Cotonou (un projet du Programme d’actions du gouvernement du Président Patrice Talon) lancée le 14 juillet 2017 pour être achevée en juin 2019 est entièrement achevée depuis le mois de février, donc avec 3 mois de gagnés. En prélude à la réception provisoire des travaux le Ministre du cadre de vie et du développement durable, José D. Tonato a procédé, sous le mardi 9 avril 2019, à la visite de tous les chantiers dudit projet.
A cet effet, le Ministre José Tonato après avoir visité les sites de bout en bout, a exprimé son entière satisfaction de la brillante exécution de ce projet dont un volet additionnel est déjà envisagé puis conclu et dont les activités sont déjà en cours et englobent la création du lac marin à Donaten (Construction d’une digue immergée), le rechargement de plage par dragage et refoulement de sable marin (1 775 000 mètres cube) ainsi que la mise en dépôt de 323 408 m3 de sable de dragage aux fins de réserve sédimentaire.
Par ailleurs, le Ministre Tonato a tenu à rappeler que les objectifs visés par le gouvernement du Président Talon en consentant ces investissements massifs sur la façade Est de Cotonou, à Avlekété et à Ouidah est de s’assurer qu’à terme en 2021, le Bénin ait définitivement réglé le problème de l’érosion côtière et des effets pervers des changements climatiques que sont les inondations. Comme avantages comparatifs de ces investissements, le Ministre revient sur les intérêts économiques (plages balnéaires et touristiques) de cette protection qui constitueraient des leviers pour des investissements privés touristiques et le développement immobilier.

L’appel de Tonato

Le Ministre José Tonato tout satisfait de ces travaux a remercié tous les différents acteurs de cette réalisation, allant du Directeur général de l’environnement et du climat, le Prof. Pépin Aina, le Coordonnateur du projet de protection de la côte à l’Est de Cotonou M. Phillipe Zoumenou, l’entreprise Bellsea Ltd. et le bureau de contrôle Inros Lackner/Igip ainsi que les nombreux anonymes pour leur esprit de perspicacité et d’efficacité. Il ne manquera pas d’inviter les populations riveraines à ne pas prendre les plages béninoises pour des lieux d’aisance et à jouer leurs partitions en veillant sur la propreté et l’hygiène des plages récupérées. Aussi a-t-il promis un programme de reboisement des plages récupérées et une sécurité adéquate avec la brigade de protection de nos plages. Rappelons que les travaux de cette deuxième phase du projet confiés à l’entreprise Bellsea Ltd. et contrôlés par le groupement Inros Lackner/Igip Afrique, étaient essentiellement la construction des épis A, A bis, B et C, la construction d’un brise lame à l’Est de l’épi , le prolongement de la racine de l’épi 7, l’assainissement de la zone libérée à Akpakpa dodomè, le rechargement de plage par dragage et refoulement de sable marin (1.500 000 mètres cube), la mise en dépôt de 677 770 m3 de sable de dragage aux fins de réserve sédimentaire et enfin les études d’ingénierie pour la réalisation du lac marin. Ainsi, des milliers de kilomètres carrés ont été restaurés avec pour référence près de 180 mètres linéaires de recouvrés sur l’épi 7, par rapport au trait de côte au moment du démarrage du projet.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *