.
.

Le triomphe de la vérité

.

Éliminatoires Can Egypte 2019: Le Bénin écarte le Togo et décroche sa qualification


Bénin Togo 2-1, Eliminatoires Can 2019/Ph: Dieudonné KITCHO

Les Ecureuils du Bénin et les Eperviers du Togo se sont affrontés, le dimanche 24 mars 2019, pour le compte de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la Can. Et à l’issue de cette confrontation tenue dans un stade Mathieu Kérékou archi comble, ce sont les poulains de Michel Dussuyer qui ont décroché le dernier ticket du groupe D. Ceci après leur victoire 2 buts à 1 devant Claude Leroy et ses hommes. Lancée sur un faux rythme, la première partie de ce match a vu les coéquipiers de Khaled Adenon, marquer les premiers. En effet, trouvé au niveau de la défense togolaise sur une bonne ouverture de Cèbio Soukou, l’attaquant de Niort, David Djigla s’est d’abord montré bien costaud en prenant le dessus sur Djéné Dakonam avant de battre d’un sang froid parfait Bassa Djéri. Ainsi, les Ecureuils prennent l’avantage au tableau d’affiche du score, 1-0. A cet instant, les Ecureuils qui font un sérieux pas vers la qualification, jouent à la carte de la prudence. Ils ne se découvrent pas et laissent le jeu à l’équipe togolaise mal inspirée durant la première période. Car, ces derniers n’ont pas su profiter. Et c’est donc sur ce score que les équipes sont allées à la pause. Mais à la reprise, les Eperviers jouent haut avec beaucoup de précision. Ils tentent le tout pour le tout.

Les Ecureuils en joie après le but de Mounié 2-1/Ph: Dieudonné KITCHO

Adebayor se montre remuant. Dans la foulée, il marque à la 72ème minute le but égalisateur sur un coup de tête malgré la bonne détente de Saturnin Allagbé. Ces derniers reprennent confiance et continuent leur jeu vers l’avant. Mais, contrairement à leur attente, ils encaissent le second but à la 83ème minute. Un but inscrit par Steve Mounié qui a repris une tête de Jodel Dossou qui a anéanti tous les espoirs togolais. Puisqu’au coup de sifflet final, ce sont les Ecureuils du Bénin qui sont sortis vainqueurs (2-1), obligeant les Emmanuel Adébayor et tout le peuple togolais à suivre la compétition d’été prochain devant leur poste téléviseur. Les Ecureuils avec qui ils totalisent désormais 10 points, viennent derrière les Fennecs d’Algérie 1er avec (11 points, +5).

Liesse populaire à Cotonou et dans les grandes villes

les supporters, Ph: Dieudonné KITCHO

Qualifiés ainsi, les Ecureuils retrouvent la phase finale de la CAN après 9 ans. La dernière fois que le pays s’est offert ce privilège remonte en septembre 2009 dans le cadre d’Angola 2010. Après, l’attente a été longue. Et cette 4e qualification dans l’histoire du Bénin ne laisse personne indifférent. Surtout les fans des Ecureuils qui dans une liesse populaire ont accompagné leurs héros du stade Mathieu Kérékou jusqu’à leur hôtel. Tout comme dans la ville de Cotonou, plusieurs autres villes du pays ont connu des scènes de joie.

 

Réactions des entraineurs à l’issue du match

Michel Dussuyer, sélectionneur national des Ecureuils
«Mon sentiment d’abord, c’est une grande joie. Une grande fierté aussi parce qu’on a beaucoup travaillé et on veut rendre aussi le peuple béninois fier avec son équipe d’arracher cette qualification…On a pris un gros pari dès le départ et aujourd’hui, c’est nous qui sortons avec beaucoup de valeur morale. Un groupe que je félicite. Tout le monde était prêt, à l’écoute et on a fait une bonne campagne dans ces éliminatoires et aujourd’hui on a la récompense. Donc, on est fier. On est allé jouer au Togo et on a arraché un point très important là-bas. C’est vrai que jouer à domicile, c’est important avec le soutien des supporters, avec le soutien du public. ça donne des ailes aux joueurs. L’équipe du Togo avec son entraîneur, on savait que ce sera une grande bataille. Un match n’est jamais parfait. On ne peut pas tout faire, dominer de la tête aux épaules avec le Togo ».

Claude François LeRoy, entraîneur des Eperviers du Togo
«Félicitation au Bénin. Félicitation à l’équipe des Ecureuils. Félicitation à Michel et à son staff. Je pense que le résultat est sévère pour nous. On a peut-être perdu des occasions, on a perdu sur des balles de contre. …On ne va pas trouver d’excuses, on est éliminé et on verra les supporters du Bénin pour la Coupe d’Afrique des Nations. Qu’ils fassent une très belle Can en Egypte. C’est vraiment mon vœu le plus cher. Nos vœux les accompagnent pour cette campagne 2019.
Nous, on va faire le point certainement pour voir là où il y a encore de la marge de progression. Quant à mon avenir, je n’ai pas de souci personnel. Bien évidemment, je pense qu’il y a des choses qu’il faut mettre dans ce pays, parce qu’on a arrêté le championnat pendant trois ans. Ce qui a fait qu’il a manqué assez de locaux dans cette liste des 23….De l’autre côté, il y a un joueur qui en hors-jeu, et on le laisse aller jusqu’au bout. Il y a un arrêt sur la ligne qui peut faire basculer le match. C’est deux erreurs d’inattention défensive. Derrière les Béninois concrétisent. Vous savez que ça s’est joué sur des petits détails et puis on aurait probablement fait la mainmise sur le jeu pour être très dangereux dans les 30 derniers mètres, pour être percutants, performants. Je donne un grand coup de chapeau à mes joueurs parce qu’ils ont joué jusqu’au bout, même si on a pris un coup de bambou derrière la tête. Ils ont essayé jusqu’au bout d’égaliser. C’est ce que je leur ai dit dans le vestiaire….
Le seul verdict sur lequel il faut s’appuyer, c’est le résultat sur le terrain. Ce n’est pas les discours et aujourd’hui, à très peu de choses près on ne se qualifie pas pour cette Coupe d’Afrique des Nations…Si c’est à refaire tout de suite, je referai la même équipe. Exactement la même équipe. C’est vrai, je suis très triste. Je rêvais d’être en Egypte, mais hélas!»

Tous les qualifiés pour Egypte 2019 groupe par groupe

GROUPE A : Sénégal (16 points, +10) et Madagascar (10 points, 0)
GROUPE B : Maroc (11 points, +5) et Cameroun (11 points, +3)
GROUPE C : Mali (14 points, +8) et Burundi (10 points, +6)
GROUPE D : Algérie (11 points, +5) et Bénin (10 points, -1)
GROUPE E : Nigeria (13 points, +8), Afrique du Sud
GROUPE F : Ghana (9 points, +7) et Kenya (7 points, +3)
GROUPE G : Zimbabwe (11 points, +5) et RDC (9 points, +2)
GROUPE H : Guinée (12 points, +4) et Côte d’Ivoire (11 points, +7)
GROUPE I : Angola (12 points, +3) et Mauritanie (12 points, +1)
GROUPE J : Tunisie (15 points, +8) et Egypte (13 points, +11)
GROUPE K : Guinée-Bissau (9 points, +1) et Namibie (8 points, -2)
GROUPE L : Ouganda (13 points, +4) et Tanzanie (8 points, +1)

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *