.
.

Le triomphe de la vérité

.

Dr Sêdami Medegan Fagla, membre de l’Union progressiste: « Nous ne devons pas nous laisser entraîner dans le jeu des partis d’opposition »


Dr Sêdami Medegan Fagla

Femme scientifique et membre fondateur de l’Union progressiste, Dr Sêdami Medegan Fagla était ce dimanche 17 mars, l’invitée de ‘’Ma part de vérité’’ sur Golfe Tv. Il était question pour la candidate de la 15ème circonscription électorale, d’intervenir sur l’actualité sociopolitique et de situer les responsabilités face à l’impasse électorale en cours. Fière d’appartenir à l’Union progressiste, elle dit partager les valeurs de ce parti et invite la base à se mobiliser pour les victoires prochaines.

Progressiste bon teint et acteur de premier rang dans la construction de ce grand parti, Dr Sêdami Medegan Fagla défend l’Union progressiste. Elle est partie au début de l’émission de la réforme du système partisan acceptée par toute la classe politique et qui a débouché sur le vote de la charte des partis et du code électoral. Selon ses explications, aucun parti politique ne doit se sentir surpris par le temps car, il y a eu assez d’échanges et de conclaves autour de cette réforme devenue réalité. Pour elle, « la démocratie consacre la primauté de la volonté de la majorité sur celle de la minorité et l’application des lois sur le code électoral et la charte des partis politiques qui s’inscrivent pleinement d’ailleurs dans la droite ligne de l’amélioration de notre modèle politique, ne constituent en rien une menace pour notre démocratie », déclare-t-elle, balayant les allégations de l’opposition qui pense que la démocratie béninoise est menacée. « Nous avons malheureusement en face des partis d’opposition dont tout porte à croire qu’ils sont dans le dilatoire et une volonté manifeste de ne pas se conformer aux lois que notre nation s’est librement donnée », a-t-elle ajouté. Pour Dr Sêdami Medegan Fagla, les partis de la mouvance sont prêts pour les élections législatives parce qu’ils ont pris le temps de se conformer aux textes. « …il n’est pas question que nous nous laissions entraîner dans le jeu des partis d’opposition dont les agissements convainquent chaque jour un peu plus de ce qu’ils n’ont pas envie que les élections aient lieu », estime la candidate. Parlant toujours de l’opposition, elle pense que « cette opposition béninoise n’est pas digne de représenter même une minorité de nos populations ». Toutefois, la situation est gérable pense Dr Sêdami Medegan Fagla qui invite le peuple à l’optimisme. « Mais en dépit de cet optimisme que le peuple béninois a toutes les raisons de garder, il est important de souligner que les partis de la mouvance ne sont pas les seuls dans le processus. Nous avons malheureusement en face des partis d’opposition dont tout porte à croire qu’ils sont dans le dilatoire et une volonté manifeste de ne pas se conformer aux lois que notre nation s’est librement données ».Dr Sèdami Mèdégan Fagla a invité la classe politique de l’opposition à plus de sérieux et pour finir, a ajouté que l’Union progressiste est « le parti le mieux organisé, le mieux structuré qui aura à la prochaine législature, le plus d’élus. »

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *