.
.

Le triomphe de la vérité

.

4ème Journée africaine de l’alimentation scolaire: Le Pam marque la 4e Jaas par le don d’une vingtaine de motos


Le Bénin a officiellement célébré, le jeudi 7 mars à l’école primaire publique Lanhonnou de Toffo, la 4e journée africaine de l’alimentation scolaire (Jaas). Aux côtés du gouvernement pour cette commémoration, le Programme alimentaire mondial (Pam) a marqué l’événement par la remise de plusieurs lots dont une vingtaine de motos, afin de faciliter la tâche aux acteurs chargés de la mise en œuvre sur le terrain du programme des cantines scolaires.

« Investir dans l’alimentation scolaire endogène pour éradiquer la faim, soutenir l’éducation inclusive pour tous y compris les réfugiés et les personnes déplacées en Afrique ». C’est autour de ce thème que se sont déroulées jeudi dernier, les manifestations de la 4ème Jaas. L’objectif visé à travers un tel thème est de « créer un environnement favorable à une alimentation scolaire avec des composantes nutritionnelles et le développement des stratégies d’approvisionnement mettant un accent particulier sur l’accroissement de la production locale des petits exploitants agricoles tout aussi sensibles au volet nutrition». La JAASremonte au 26e Sommet de l’Union africaine en janvier 2016 au cours duquel les chefs d’Etats est de Gouvernements africains ont adopté une décision en faveur de l’alimentation scolaire et ont instauré le 1ermars comme Journée africaine de l’alimentation scolaire. Au Bénin, l’alimentation scolaire a été identifiée comme l’une des mesures essentielles visant à promouvoir la scolarisation des enfants et leur maintien dans le système éducatif, en particulier les filles. A cet effet, le Gouvernement béninois a opérationnalisé l’extension du Programme national d’alimentation scolaireintégré, de 31% à 51%, afin d’améliorer substantiellement le taux de réussite scolaire. Ponctuée de discours, la 4eJaas a connu son temps fort avec la remise de plusieurs lots dont une vingtaine de motos aux personnes impliquées dans la mise en œuvre du Pnasi.Justifiant le geste du Pam, Guy Adoua, le représentant résidant de l’agence onusienne a expliqué que les motos aideront à faciliter le travail sur le terrain. « … c’est pour s’assurer de la présence de tous les acteurs sur le terrain… Avec une moto, on peut visiter facilement 5, 10, 15 écoles dans la journée, et s’assurer que tout se passe bien. Quand le travail sur le terrain se déroule bien, on a toutes les garanties que le programme va aller loin », a-t-il laissé entendre. En plus des motos, le Pam a récompensé 14 écoles pour leurs bonnes pratiques dans le cadre du Pnasi, en leur offrant du matériel de cuisine. Parmi les établissements distingués figurel’école primaire publique d’Agbodjèdo dans la commune des Aguégués dont les responsables ont partagé avec le public de Toffo, l’expérience en pisciculture et en jardinage. Grâce à ces bonnes pratiques, l’autonomie en poissons pour le repas des enfants est une réalité dans cette école modèle. A noter qu’ont pris part à cette 4e Jaas, outre Guy Adoua, le ministre des Enseignements maternel et primaire Salimane Karimou, la directrice pays de l’Onusida, Marie-Margarète Molnar, le préfet de l’Atlantique, Jean-Claude Codjia, la maire de Toffo, Urbaine Dégbèhoundé, sans oublier les autorités locales, les élèves, le personnel enseignant et les parents d’élèves.

Flore S. NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *